Nicolas Bay sur le "détail de l'Histoire" de Le Pen: "c'est un peu choquant aussi de la part de Bourdin de venir le relancer"

Publié à 07h56, le 03 avril 2015 , Modifié à 10h00, le 03 avril 2015

Nicolas Bay sur le "détail de l'Histoire" de Le Pen: "c'est un peu choquant aussi de la part de Bourdin de venir le relancer"
Nicolas Bay sur Europe 1 le 3 avril 2015. © Europe 1

FALLAIT PAS LE RELANCER - Invité ce 3 avril d'Europe 1 pour commenter la nouvelle sortie de Jean-Marie Le Pen sur les chambres à gaz "détail de l'Histoire", le secrétaire général du parti, Nicolas Bay, délivre le message de condamnation porté par Marine Le Pen et les cadres du FN. Mais il a tout de même une petite remarque à l'égard... du journaliste. Car, pour Nicolas Bay, Jean-Jacques Bourdin n'aurait tout simplement pas dû relancer le président d'honneur du FN sur ses propos datant de 1987 :

"

 

Il y a quelque chose peut-être d’un peu choquant aussi de la part de Jean-Jacques Bourdin à venir relancer Jean-Marie Le Pen une enième fois sur ce sujet. (…) Relancer Jean-Marie Le Pen aujourd’hui sur des déclarations qui datent d’il y a trente ans, je trouve ça un peu dommage, la qualité du débat politique …

"

Mais sans doute que Jean-Marie Le Pen n'était pas obligé de répondre. Enfin si, si l'on en croit les mots du président d'honneur du FN à La Provence. "Qu’aurais-je dû dire à M. Bourdin quand il m’a posé cette question ? Que je ne pouvais pas y répondre parce que ma réponse risquait de gêner la présidente du Front national ?, a-t-il dit. [...] Je fais de la politique depuis plus de 60 ans et la seule stratégie que j’ai suivie, c’est la stratégie de la vérité et du courage."

Pour le reste, Nicolas Bay met toute la distance possible entre le fondateur du parti et le FN actuel et parle de propos tenus "à titre personnel" :

"

Je crois en tout cas qu’il nuit à la qualité du message politique du Front national. Ce qui caractérise le Front national c’est de parler aux Français, de parler de leurs préoccupations quotidiennes. Ces polémiques parfaitement inutiles nuisent au Front national.

"

Cette sortie, qui lui vaut l'ouverture d'une enquête préliminaire pour contestation de crime contre l'humanité, pourrait également remettre en cause sa candidature aux régionales, fait comprendre Nicolas Bay :

 

"

Je pense qu’il peut y avoir d’autres candidatures et je pense très clairement que ce genre de provocation nuit à notre message politique et ça peut évidemment nuire à une éventuelle candidature aux régionales.

"

La veille, Marine Le Pen a commencé par se dire "en désaccord profond sur le fond et sur la forme" avec son père, Florian Philippot a évoqué une "provocation inutile" et Gilbert Collard a traité le fondateur du FN de "tract ambulatoire pour Manuel Valls".

[EDIT 9h57] Ajout déclarations de Jean-Marie Le Pen dans La Provence

Du rab sur le Lab

PlusPlus