Nicolas Dupont-Aignan assure qu’il ne siégera pas dans un groupe FN à l’Assemblée nationale

Publié à 08h23, le 07 juin 2017 , Modifié à 08h23, le 07 juin 2017

Nicolas Dupont-Aignan assure qu’il ne siégera pas dans un groupe FN à l’Assemblée nationale
Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, s'ils sont élus, ne devraient pas siéger ensemble à l'Assemblée. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Entre les deux tours de l’élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan a décidé de rallier Marine Le Pen après avoir juré pendant des années qu’il ne fricoterait jamais avec le Front national. En jeu, un éventuel poste de Premier ministre en cas de victoire de la candidate frontiste. Mais Emmanuel Macron l’a largement emporté et Nicolas Dupont-Aignan a vu son parti exploser face à cette décision de se rapprocher du parti d’extrême droite. Et son rêve de Matignon s'éloigner.

Candidat aux législatives pour conserver son poste de député dans l’Essonne, Nicolas Dupont-Aignan n’est pas sûr de l’emporter et de retrouver les bancs de l’Assemblée. Mais si tel était le cas, siégerait-il avec les députés frontistes ? Invité de France Inter ce mercredi 7 juin, le patron de Debout la France jure qu’il exclut de siéger dans un groupe FN :

"

Mais non. Nous sommes indépendants. Il y aura des partis indépendants à l’Assemblée.

"

Cependant, "NDA" appelle à "faire l’union des droites comme Mitterrand a fait l’union de la gauche". "A l’avenir, il y aura une recomposition politique", analyse-t-il tout en assurant ne pas regretter d’avoir fait alliance avec Marine Le Pen. Mais, précise-t-il, il a "toujours dit que mon vote de second tour n’entraînerait jamais la fusion de mon parti avec le Front national car nous sommes différents". Trop pour siéger dans un groupe parlementaire commun visiblement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus