Noël Mamère appelle à nouveau les écologistes à sortir du gouvernement et ne pas voter le budget

Publié à 12h57, le 22 septembre 2013 , Modifié à 13h52, le 22 septembre 2013

Noël Mamère appelle à nouveau les écologistes à sortir du gouvernement et ne pas voter le budget
Noël Mamère (MaxPPP).

COUP DE GUEULE - Très en colère contre une "grande opération d'enfumage" du gouvernement, le député écologiste Noël Mamère demande aux sénateurs et députés de son parti à ne pas voter le budget 2014.

Après les premiers gages donnés par François Hollande en ouverture de la conférence environnementale, Jean-Marc Ayrault a annoncé samedi au Palais d’Iéna, à Paris, que "la contribution climat énergie", résurrection de la taxe carbone sur les énergies fossiles, rapportera 2,5 milliards d'euros en 2015 et 4 milliards d'euros en 2016. Le tout pour "un impact nul" sur les carburants en 2014, a encore assure Jean-Marc Ayrault.

"Une transition écologique version Medef et FNSEA", une"capitulation devant les lobbys", s'énerve ce dimanche matin Noël Mamère, cité par l'AFP.

Le député-maire de Bègle détaille ses récriminations :

"

Jean-Marc Ayrault a confirmé qu'il ne supprimerait aucune niche fiscale qui nuit à l'environnement et à la santé, il n'a pas eu un mot sur le diesel et on continue les exonérations sur le kérosène, sur la pêche, sur les phytosanitaires.

"

Celui qui veut abandonner son mandat de député EELV d'ici juin 2014 fustige une "grave méprise" sur le nucléaire, "une grande opération d'enfumage des écologistes qui n'attendaient que ça pour dire 'On reste au gouvernement'".

Noël Mamère demande donc à nouveau à Cécile Duflot et Pascal Canfin de quitter le gouvernement et aux parlementaires écologistes de ne pas voter le budget 2014 avec les socialistes : 

"

J'appelle les écologistes, les députés et les sénateurs, à réagir et à ne pas voter le budget. Je demande aux responsables du parti d'examiner notre présence dans un tel gouvernement.

"

Pour lui,  les écologistes peuvent même "vivre [...] comme le Front de Gauche, qui n'est ni dans l'opposition de droite, ni dans la majorité".

Du rab sur le Lab

PlusPlus