Noël Mamère : "Je suis par principe contre Twitter"

Publié à 10h41, le 05 octobre 2013 , Modifié à 18h03, le 07 octobre 2013

Noël Mamère : "Je suis par principe contre Twitter"
Noël Mamère dans Politiques sur LCP (image LCP)

LES 140 SECONDES DU LAB D’EUROPE 1 #S01E02– Ne lui parlez pas de Twitter, de Facebook, ni des réseaux sociaux : le député ex-EELV, Noël Mamère, est contre, carrément contre, définitivement contre. C’est une question "de principe", dit-il.

Interrogé par le Lab, à l’occasion de la séquence Les 140 secondes du Lab d’Europe 1, diffusée dans l’émission PolitiqueS, de Serge Moati, sur LCP-AN, ce samedi 5 octobre, Noël Mamère justifie son choix de ne pas s’exprimer sur les réseaux sociaux pour "ne pas fournir de l’argent à Google et autres réseaux sociaux".

Voici la vidéo de cette séquence :

Le député de la Gironde, prié d’expliquer un premier message twitter posté en août 2009, mais jamais suivi d’autres messages, explique ainsi :

"

Je suis par principe, parce que je suis un vieil ellulien (de Jacques Ellul, ndlr) (…), je suis contre twitter, s’il y a eu quelque chose de moi sur twitter, ce n’est pas moi qui l’ait écrit.

Une page de facebook a été ouverte à l’insu de mon plein gré, et moi je ne suis pas là pour fournir de l’argent à Google et autres réseaux sociauxpour qu’ensuite on vienne m’accabler de pub.

Donc je reste à l’écart de Twitter et de Facebook, je me contente d’un blog (…) sur Rue89, qui n’est rien d’autre qu’un édito tous les lundis.

"

Ancien journaliste, Noël Mamère juge par ailleurs durement ses anciens confrères qui font le choix de passer de l’autre côté de la barrière, en se mettant au service de politiques – Le Monde racontait, en janvier 2013, l’accélération de ce mouvement :

"

C’est un peu malsain.

Ca prouve ce qu’écrivait un sociologue américain, Wright Mills [voir ici, NDLR], dès la fin de la deuxième guerre mondiale sur les élites du pouvoir : c’est un milieu qui se parle à lui-même, qui est pratiquement incestueux.

Donc il y a des allers-retours …

"

Quant aux politiques qui, eux, décident, à l’image de Roselyne Bachelot et consorts, de devenir chroniqueurs médias, c’est pire. Noël Mamère voit en eux des "toxicomanes en descente (qui) n’arrivent pas à se passer de leur image" :

"

C’est sans doute qu’ils sont comme les toxicomanes en descente, et qu’ils n’arrivent pas à se passer de leur image !

"

>> Le Lab vous propose de retrouver Les 140 secondes du Lab d'Europe 1, chaque samedi, un peu après 10h15, sur La Chaîne Parlementaire.

Voici la vidéo de l'émission intégrale du 5 octobre :

Outre Noël Mamère, les invités étaient notamment Florian Philippot, numéro 2 du Front national, et Michel Pouzol, connu pour être passé … du RMI à l’Assemblée nationale, où il est devenu député de la 3è circonscription de l’Essonne.

>> Les épisodes précédents :

#S01E01 : Olivier Besancenot : après une "crise", le NPA recrute "de nouveaux militants" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus