Noël Mamère voit le traitement des Roms comme une "nouvelle question juive"

Publié à 12h12, le 31 juillet 2013 , Modifié à 13h04, le 31 juillet 2013

Noël Mamère voit le traitement des Roms comme une "nouvelle question juive"
(Maxppp)

Le député-maire de Bègles se lance dans un parallèle périlleux. Dans une tribune publiée sur son blog sur Rue89, l'écologiste Noël Mamère explique qu'il considère que les Roms sont traités aujourd'hui "à la manière des Juifs d'avant guerre". 

Pour lui, il existe une situation "d'apartheid" en France avec les populations qualifiées de "roms" : 

"

Qu’il soit instrumentalisé par la droite ou par la gauche, cet apartheid qui ne dit pas son nom concentre tous les ingrédients du racisme : les Roms deviennent un peuple démonisé dans l’imaginaire collectif, un peu à la manière des Juifs avant guerre. 

Comme pour les Juifs, qui venaient eux aussi d’Europe de l’Est (Allemagne, Pologne, Roumanie, Russie, Ukraine), la thématique du peuple réputé dangereux, ayant un mode de vie inassimilable, est largement utilisée.

"

Dans un texte titré "Les Roms ou la nouvelle question juive", le parlementaire fait référence à l'expression utilisée notamment par le régime nazi et par le gouvernement de Vichy pour évoquer le sort des juifs. Mais ce sont également des termes utilisés par Jean-Paul Sartre ou Karl Marx dans certains ouvrages. 

Selon Noël Mamère, "comme pour les Juifs, les qualificatifs utilisés en termes de description physique et mentale, d’apparence, sont ignominieux" et "c’est surtout leur mode de vie qui alimente le racisme dont ils sont victimes".

Pour lui, la République française n'a pas de leçons à donner. Le député place le livret de circulation au même niveau que le code de l’indigénat ou les lois édictés par le régime de Vichy sur le statut des Juifs. Le livret de circulation est un document obligatoire en France pour les personnes n'ayant pas de domicile fixe, qui doit être visé annuellement, et qui permet en théorie de pallier la difficulté de localiser les personnes qui se trouvent sur le territoire français. 

"

La République française, qui se réclame de l’universalisme, a pourtant créé dans son histoire nombre de situations d’exceptions permanentes : le code de l’indigénat, le statut des Juifs, les camps de rétention, le carnet des Roms…

A l’intérieur de notre République, ces situations relèguent des catégories particulières de citoyens. Il faut dénoncer et combattre cette exclusion à domicile.

"

Noël Mamère dénonce la politique passée de la droite vis-à-vis des Roms, la récente sortie du député du groupe UDI Gilles Bourdouleix, mais également l'action de Manuel Valls."Il veut s’inscrire dans le roman national entre Clemenceau et Ferry", juge-t-il, ajoutant que cette histoire repose "sur un consensus colonialiste et patriote". En somme, une politique semblable à celle de Nicolas Sarkozy, assure-t-il : 

"

Quant à la gauche, elle n’est pas en reste de dérapages verbaux, notamment chez des élus radicaux de gauche ou socialistes. Mais ce qui inquiète le plus, c’est bien la politique de Manuel Valls qui ressemble furieusement à celle de Nicolas Sarkozy.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus