Pic de pollution à Paris: Ségolène Royal s'attire les foudres de la majorité parisienne en refusant la circulation alternée

Publié à 07h03, le 20 mars 2015 , Modifié à 15h30, le 20 mars 2015

Pic de pollution à Paris: Ségolène Royal s'attire les foudres de la majorité parisienne en refusant la circulation alternée
© AP / Peter Kovarik

Ségolène Royal le répète souvent : elle est opposée à l'écologie "punitive", celle qui laisserait certains citoyens sur le carreau. C'est ce qui la pousse, explique-t-elle, à refuser la circulation alternée demandée par la mairie de Paris en cette période de pic de pollution dans la capitale. Depuis, écolos et socialistes parisiens font de la ministre de l'Ecologie leur cible numéro 1.

Dans un contexte de relations tendues avec Anne Hidalgo, Ségolène Royal a en effet expliqué sur LCP en fin d'après-midi le 19 mars qu'il ne fallait pas prendre de "décision intempestive" en la matière et a déploré que la ville de Paris fasse "beaucoup d'annonces" pour "pas beaucoup de changement" sur le plan de l'écologie. En fin de journée, la ministre a continué à défendre sa position via son compte Twitter, réagissant aux articles de différents médias sur le sujet, le Lab compris.

La ministre estime ainsi "qu'imposer la circulation alternée à la banlieue du jour au lendemain" serait une "galère" :

Une détermination qui fait s'étouffer la majorité de gauche parisienne, en bloc derrière Anne Hidalgo. Le premier adjoint PS en charge de la culture, Bruno Julliard, lui a ainsi répondu qu'il n'était "pas raisonnable de rester inactif" :

Le maire-adjoint EELV en charge des transports, Christophe Najdovski, estime que "la ministre regarde ailleurs" :

 

L'adjoint au maire chargé des sports, Jean-François Martins (suspendu du MoDem pour son ralliement à Anne Hidalgo durant la campagne), moque Ségolène Royal en rappelant sa proposition sportivement contestée concernant Roland-Garros :

Anne Hidalgo a quant à elle diffusé un tweet un sobre mais clair :



 

[Edit 7h50] Invitée d'Europe 1 ce 20 mars, Cécile Duflot dit ne pas comprendre ce refus d'appliquer la circulation alternée, comme déjà expérimenté l'année précédente :

"

Ça parait quand même bizarre que la ministre décide à la place des élus qui sont au contact des habitants et qui savent bien qu'on étouffe à Paris et en banlieue depuis plusieurs jours. Et on l'a fait l'année dernière ! Le dispositif avait montré son efficacité pour faire baisser immédiatement la pollution. C'est incompréhensible.



Cette décision, je la trouve consternante, regrettable et incompréhensible. Ségolène Royal a été plutôt allante ces dernières années en matière d'écologie mais ses dernières décisions me surprennent. (...) Ne pas mettre en place la circulation alternée, c'est de l'inconscience écologique.

"

Décidément très réactive sur ce sujet, Ségolène Royal a réagi, encore sur Twitter, aux propos de Cécile Duflot en mentionnant le Lab et Europe 1. Elle se redit opposée à l'écologie "punitive" et attaque la députée de Paris sur le bilan de sa circonscription en matière de "transport propre" :



POUR ALLER PLUS LOIN :

>> Sept idées reçues sur la pollution aux particules fines

Du rab sur le Lab

PlusPlus