Plus de femmes dans les conseils d’administration des banques aurait limité la crise, selon Michel Barnier

Publié à 11h11, le 08 mars 2013 , Modifié à 11h11, le 08 mars 2013

Plus de femmes dans les conseils d’administration des banques aurait limité la crise, selon Michel Barnier

#journéedelafemme – Face aux "préjugés et conservatismes", Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et aux services, souhaite voir imposer plus de quotas pour les femmes. En politique et en entreprise. "Dans la politique française, ça fonctionne", assène-t-il dans la matinale de Canal Plus, vendredi 8 mars.

Mais l’ancien ministre UMP de Jacques Chirac affirme surtout haut et fort que la crise financière aurait pu être atténuée.

Comment ? Par une plus grande présence féminine.

Il déclare ainsi :

Il y a une chose dont je suis sur, et je le dis en ayant dirigé un conseil général en Savoie et en ayant été ministre, quand il y a des femmes autour d’une table, ça change tout. La gestion est meilleure.

Et d’enchaîner :

Je suis persuadé que s’il y avait eu davantage de femmes dans les conseils d’administration des banques, la crise aurait été moins grave.

Au-delà des conseils d’administration et des banques, Michel Barnier poursuit son raisonnement sur le terrain politique. Et notamment gouvernemental.

L’ancien député UMP puis sénateur de Savoie loue les gouvernements paritaires, l’horizon indépassable de la politique au XXIe siècle :

On doit faire un effort, chacun, pour faire plus confiance à des femmes, les appeler à la commission, dans des gouvernements.

Le gouvernement français est aujourd’hui paritaire. Je pense que c’est une étape et on ne pourra plus revenir en arrière.

Les femmes seraient-elles meilleures gestionnaires que les hommes ? En début de semaine, le 4 mars, Ségolène Royal avait expliqué que les femmes géraient mieux les PME… parce qu'elles sont habituées à gérer le budget du ménage, "et qu'au bout du compte il faut toujours qu'il reste quelque chose pour nourrir les enfants".  

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus