Pour François Patriat, sénateur PS et président de la région Bourgogne, "Macron est le seul ministre de gauche du gouvernement"

Publié à 07h00, le 16 septembre 2015 , Modifié à 08h20, le 16 septembre 2015

Pour François Patriat, sénateur PS et président de la région Bourgogne, "Macron est le seul ministre de gauche du gouvernement"
Voici le "seul ministre de gauche du gouvernement". Et c'est un sénateur socialiste qui le dit. © AFP.

A-t-il voulu relancer une piécette dans la machine ? A-t-il voulu rouvrir avec fracas le débat sur le fait de savoir si Emmanuel Macron est de gauche ou pas ? Toujours est-il que, selon un Couloir du Parisien de ce mercredi 16 septembre, le sénateur PS, également président de la région Bourgogne, François Patriat, a un avis tranché sur la question. Un avis qui devrait provoquer quelques rictus au sein de l’aile gauche du PS.

Ainsi, pour François Patriat, "Macron est le seul ministre de gauche de ce gouvernement". Certains apprécieront. Et le sénateur de poursuivre pour s’expliquer :

"

Macron permet à des gens qui ne pouvaient pas faire de longues distances en train, faute de moyens, de pouvoir les accomplir en autocar. Et ça, c’est une vraie mesure de gauche.

"

La libéralisation des liaisons locales de bus était l’un des volets de la décriée loi Macron (vous vous souvenez, cette loi qui a cristallisé les débats durant de loooooongs mois ?). Une loi adoptée via le 49-3 pour dépasser la forte opposition des "frondeurs" ainsi que du Front de gauche et d’une partie des écologistes à ce texte.

Surtout, François Patriat vient mettre son grain de sable dans le débat, qui agite le PS, de savoir si Emmanuel Macron est de gauche, voire s’il est socialiste. Ce dont doutent Jean-Christophe Cambadélis en personne, ainsi que Christian Paul. Quant à Emmanuel Macron, qui reçoit régulièrement les louanges d’élus de l’opposition de droite, il préfère botter en touche pour ne pas dire qu’il est socialiste. Et quand ses camarades du gouvernement se rendent à l’université d’été du PS à la Rochelle, lui va faire coucou aux universités du Medef.

Du rab sur le Lab

PlusPlus