La campagne ne se jouera pas sur le web

Publié à 18h29, le 25 mars 2012 , Modifié à 08h06, le 26 mars 2012

La campagne ne se jouera pas sur le web
Les pages d'accueil de Twitter et Facebook. (Maxppp)

3 % des électeurs sondés prévoient de lire tweets et message Facebook des politiques pendant la campagne présidentielle. C'est ce qui ressort d'un sondage de l'institut américain Lightspeed Research, publié par Le journal du net.

  1. Les réseaux sociaux délaissés

    Sur journaldunet.com

    Les réseaux sociaux sont peu utilisés se tenir informé de la présidentielle. La télévision serait le moyen privilégié.

    C'est ce qui ressort de l'étude de l'institut américain Lightspeed Research, publié sur Le journal du net, le 21 mars 2012.

    Le site explique que :

    [..] 3% des sondés prévoient de lire des tweets ou commentaires Facebook des politiques dans le cadre de la campagne.

    D'autre part, Le journal du net précise que les sites des partis politiques ne sont consultés que par 11% des personnes interrogées. 

    Enfin, 64 % des personnes intérrogées ont déclaré s'informer via les débats politiques à la télé. 

  2. L'hyper puissance de la télévision

    Sur lelab.europe1.fr

    Un résultat qui rejoint l'avis de notre bloggueur Guy Birenbaum. Dans un billet publié le 15 février 2012, il expliquait que :

    Oui la campagne va se jouer aussi sur le Web, et c’est une bonne nouvelle car les rapports y sont enfin horizontaux, mais il ne faut pas oublier l’hyper puissance dans notre pays de la télévision et le rôle accru des télévisions en continu.

    Ni "campagne Twitter", ni "campagne Facebook", l’élection qui va se jouer dans les semaines qui viennent sera plutôt la première campagne qui se jouera sous les regards vigilants des internautes.

Du rab sur le Lab

PlusPlus