Quand Sandrine Mazetier appelle Julien Aubert "monsieur la députée", sujet le plus lu de la semaine

Publié à 17h54, le 18 janvier 2014 , Modifié à 17h57, le 18 janvier 2014

Quand Sandrine Mazetier appelle Julien Aubert "monsieur la députée", sujet le plus lu de la semaine
Montage Le Lab (Maxppp).

Piquée au vif lorsque le député UMP Julien Aubert l' appelle "Madame le président", la vice-présidente de l'Assemblée nationale Sandrine Mazetier donne à son collègue du "Monsieur la députée" et le qualifie "d'oratrice" après son discours. C'est le sujet le plus lu de la semaine sur le Lab. Parmi les autres sujets de la semaine, la boulette de Michèle Cotta sur France 2 ou la coquille inscrite sur le pupitre présidentiel.

Lundi 13 janvier :quand Hollande théorisait la "maturité bienveillante" des Français

24 heures avant la conférence de presse de François Hollande, le Lab a dégoté une petite phrase de François Hollande donnant des indices sur sa future réponse aux questions relatives à sa vie privée.

En 2006, François Hollande déclarait à Edwy Plenel "qu'on ne juge pas un homme par rapport à son conjoint" :

C'est une information, mais ce n'est pas une explication. Sans doute est-il légitime de savoir avec qui vit un personnage public. Mais ça ne renseigne pas complètement ce qu'il est vraiment...

Et François Hollande de parler d'une "maturité bienveillante des Français" en évoquant la tolérance dont ils ont fait preuve lors de la découverte de la double famille de François Mitterrand.

[A lire ici]

Mardi 14 janvier : une coquille sur le pupitre présidentiel

L'Elysée a fait les choses en grand pour cette nouvelle grande conférence de presse de François Hollande. Mais une erreur a été repérée sur le pupitre de François Hollande: l'adresse Twitter inscrite ne correspond pas au compte de l'Elysée. Un faux compte a aussitôt été créé dans la foulée.

[A lire ici]

Mercredi 15 janvier : la boulette de Michèle Cotta sur France 2

"Moche, minable", blague Michèle Cotta sur France 2 lorsqu'elle entend une consoeur interroger le Premier ministre sur ses impressions après la conférence de presse du président de la République. La journaliste voulait ainsi se moquer de la question posée à Jean-Marc Ayrault, et non pas commenter elle-même la conférence de presse.

Ecouter le son :

Michèle Cotta s'est ensuite excusée sur son compte Twitter.

[A lire ici]

Jeudi 16 janvier: quand Sandrine Mazetier appelle Julien Aubert "monsieur la députée"

Machiste, l'Assemblée nationale ? Oui, jugeront certains à la découverte de cet échange. Le député UMP Julien Aubert, en tribune, remercie celle qui préside la séance Sandrine Mazetier par un "madame le président". Elle qui aurait préféré un "madame la présidente" applique à la lettre le raisonnement de son collègue, et s'adresse ainsi à Julien Aubert :

Monsieur la députée, vous étiez la dernière oratrice inscrite. La discussion générale est donc close.

Voir la vidéo :

C'est le sujet le plus lu de la semaine sur le Lab.

[A lire ici]

Vendredi 17 janvier : Manuel Valls porte plainte contre Dieudonné pour "injure publique envers un membre du gouvernement

Avant de signer une circulaire demandant l'interdiction des spectacles de Dieudonné, Manuel Valls avait déjà une dent contre "l'humoriste".Ainsi, on apprend que le ministre de l'Intérieur a déposé plainte pour "injure publique envers un membre du gouvernement" en septembre dernier. Dieudonné l'avait qualifié "d'acteur de film porno" et de "trisomique".

[A lire ici]

Du rab sur le Lab

PlusPlus