Questionné sur les arrestations de manifestants en Russie, Nicolas Bay parle des "centaines d’arrestations lors de la Manif pour tous"

Publié à 12h48, le 28 mars 2017 , Modifié à 13h29, le 28 mars 2017

Questionné sur les arrestations de manifestants en Russie, Nicolas Bay parle des "centaines d’arrestations lors de la Manif pour tous"
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Plus d'un millier de personnes ont été arrêtées dimanche 26 mars à Moscou, lors de vastes manifestations contre la corruption, qui se sont déroulées dans toute la Russie. Parmi ces arrestations, l’opposant russe numéro un Alexeï Navalny, condamné lundi 27 mars à 15 jours de détention. Les rassemblements, pour la plupart interdits par les autorités, avaient réuni des dizaines de milliers de personnes.

Interrogé sur ces événements en Russie, ce mardi 28 mars sur LCP, le secrétaire général du FN Nicolas Bay s’est refusé à condamner les arrestations et n’a pas réclamé la libération des manifestants arrêtés, se retranchant derrière la non "ingérence" dans la politique intérieure des autres Etats. Sans sourciller, le député européen frontiste a ensuite fait une comparaison entre les événements en Russie et les manifestations en France contre le mariage pour tous, en 2013 et 2014. Voilà ce qu’il a déclaré :

Nous respectons la souveraineté des Nations et nous nous interdisons de faire de l’ingérence. On peut avoir une opinion sur la démocratie en Russie et trouver que la démocratie russe est imparfaite, sans doute, mais ce n’est pas le rôle des responsables politiques français de faire de l’immixtion dans la vie politique russe. La France a toujours tendance à donner des leçons de Droit de l’Homme mais elle n’est pas irréprochable non plus. Nous avons un mode de scrutin qui fait que 40 % du corps électoral n’est pas représenté à l’Assemblée nationale. On a eu des centaines de manifestants qui ont été arrêtés lors de la Manif pour tous, quelques-uns emprisonnés 15 jours ou 3 semaines.

La veille, sur CNEWS, Nicolas Bay avait déjà avancé les mêmes arguments pour refuser de condamner les arrestations. Il avait répondu :

Evidemment, on peut s’émouvoir de ces arrestations de manifestants. Mais enfin je vous rappelle quand même qu’en France, au moment de la Manif pour tous, il y a eu des centaines et des centaines (de personnes) qui ont aussi été arrêtées. Donc je ne suis pas sûr que la France soit la mieux placée pour donner toujours des leçons de démocratie. Quand on voit par exemple comment le vote des Français en 2005 au référendum constitutionnel européen a été piétiné par le texte adopté au Parlement trois ans plus tard.

Le secrétaire général du FN est clément vis-à-vis du pouvoir russe. Il faut dire que le FN manifeste depuis plusieurs années son tropisme russe. Preuve, s'il en était besoin, le déplacement de Marine Le Pen en Russie vendredi 24 mars. La candidate du FN à la présidentielle a rencontré le président russe Vladimir Poutine ainsi que plusieurs membres de la Douma. Elle avait posé pour un selfie avec un député homophobe et antisémite, Vitaly Milonov, sans connaître son identité, selon ses proches.

Du rab sur le Lab

PlusPlus