Régionales : l'ancienne figure du Bloc identitaire Philippe Vardon sera sur la liste de Marion Le Pen

Publié à 12h14, le 21 juillet 2015 , Modifié à 18h12, le 21 juillet 2015

Régionales : l'ancienne figure du Bloc identitaire Philippe Vardon sera sur la liste de Marion Le Pen
Philippe Vardon © SEBASTIEN NOGIER / AFP

OUVERTURE - Philippe Vardon jouera bien un rôle dans la campagne de Marion Maréchal – Le Pen pour les régionales en PACA. L'ancienne figure du Bloc identitaire sera numéro 5 sur la liste de la députée du Vaucluse dans les Alpes-Maritimes, annonce ce mardi 21 juillet Mediapart. Une information confirmée au Lab.

Contacté par le Lab, Philippe Vardon estime pouvoir apporter beaucoup à Marion Maréchal - Le Pen, notamment vis-à-vis de la tête de liste LR en PACA, Christian Estrosi. L'ancienne figure du Bloc identitaire dit :

"

J'ai une bonne connaissance de Christian Estrosi. J'ai fait condamner la mairie de Nice pour atteinte à la laïcité en 2013. Il me craint dans une certaine mesure Et puis à l'échelle du département et de la région, j'ai des réseaux, des relais.

 

"

Philippe Vardon a aussi des électeurs. Lors des dernières municipales à Nice, l'an dernier, sa liste a été remarquée. Fin juin, il détaillait au Lab :

 

"

J'ai mené une liste aux municipales l'an dernier, rassemblant près de 5% des électeurs, plus de 5.000 Niçois.

 

"

De quoi envisager l'avenir avec un certain délice. "Je pense qu'on peut et qu'on va gagner. Il y a une équipe très solide derrière Marion Maréchal - Le Pen. Quelque chose se passe", ajoute-t-il.

Fin juin, Philippe Vardon avait admis être en phase de rapprochement avec Marion Maréchal - Le Pen. Les deux s'étaient rencontrés au Radisson de Nice, mi-juin. Une nouvelle pour le moins surprenante même si Philippe Vardon aime rappeler qu'il a appelé à voter Marine Le Pen en 2012. Mais il s'est aussi gentiment fait refouler du Rassemblement Bleu Marine en 2013. "Marine Le Pen ne souhaite pas qu'il soit adhérent", avait alors expliqué au Monde Gilbert Collard, le secrétaire général du RBM.

La présence de Philippe Vardon sur la liste de Marion Maréchal – Le Pen peut donc être interprétée d'au moins deux manières. La première est que la députée du Vaucluse est prête à faire des concessions pour accéder au pouvoir. Car les identitaires ont un vrai poids dans les Alpes-Maritimes. 

La seconde est moins politique et plus politicienne. Dans la guerre familiale qui anime le Front national depuis des mois, Marion Maréchal – Le Pen a décidé de jouer sa propre partition. Le rapprochement avec les identitaires niçois est un pied de nez à Marine Le Pen. "C’est encore une façon pour Marion Maréchal-Le Pen de contester l'autorité de sa tante. Elle est beaucoup plus radicale", estime ainsi l'historien Stéphane François auprès de Mediapart.

C'est également un message adressé à Jean-Marie Le Pen alors que "Menhir" envisage de se présenter face à elle en PACA, quitte à se renier. Entre le fondateur du FN et Philippe Vardon, les rapports ne sont pas vraiment amicaux. "Jean-Marie Le Pen n'en a jamais voulu. Ils [les identitaires] sont européistes, régionalistes et indépendantistes. Mais le FN est en perte de vitesse donc il souhaite fédérer plus de monde", expliquait au Lab, fin juin, un proche de Jean-Marie Le Pen.

Mais puisque Philippe Vardon a "beaucoup évolué" et "est apprécié par les Niçois", dixit Marion Maréchal - Le Pen, sa présence n'est plus gênante. Du moins pour elle.

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Marion Maréchal–Le Pen confirme un rapprochement avec l'ancienne figure du Bloc identitaire Philippe Vardon pour les régionales

Philippe Vardon, ancienne figure du Bloc Identitaire, tente un rapprochement avec Marion Maréchal – Le Pen pour les régionales

Une figure du Bloc identitaire assiste au conseil municipal du Pontet (FN)

Du rab sur le Lab

PlusPlus