Tête du PS : pourquoi Bertrand Delanoë soutient Harlem Désir

Publié à 09h24, le 31 août 2012 , Modifié à 09h24, le 31 août 2012

Tête du PS : pourquoi Bertrand Delanoë soutient Harlem Désir
Bertrand Delanoë, sur RTL, le 31 août 2012. (Capture d'écran)

ELEPHANT – Le maire de Paris est l’un des premiers responsables de premier plan du Parti socialiste a prendre officiellement position pour Harlem Désir en vue de la succession de Martine Aubry.

  1. Renvoi d'ascenseur

    "

    Il y en a un qui a ma préférence.

    "

    Invité vendredi 31 août de RTL, le maire de Paris Bertrand Delanoë a officiellement annoncé soutenir Harlem Désir pour succéder à Martine Aubry à la tête du Parti socialiste. Il n’est que le deuxième éléphant du PS à se déclarer publiquement, après la timide prise de position de Claude Bartolone pour Jean-Christophe Cambadélis.

    Mais pourquoi donc le premier édile parisien soutient-il le numéro 2 du PS plutôt que Jean-Christophe Cambadélis, qui lui, aurait les faveurs de la maire de Lille selon certains de ses proches ?

    "

    Je pense que celui qui a le plus les caractéristiques, répond d’abord, énigmatique, Delanoë, c’est Harlem Désir. Il a été Premier secrétaire par intérim et a démontré à ce moment là qu’il était équitable.

    "

    L’intérim réussi de Martine Aubry aurait suffi à convaincre le maire de Paris ? Pas seulement.

    "

    C’est un européen convaincu, mais un européen de gauche, ajoute-t-il.

    "

    Selon le Nouvel Obs, dès son édition du 9 août, Delanoë faisait campagne en coulisses pour l’ancien de SOS Racisme. Une sorte de renvoi d'ascenseur puisque, lors du congrès de Reims en 2008, Harlem Désir avait soutenu Bertrand Delanoë. C'est finalement Martine Aubry qui l'avait remporté.

    Quant aux remous provoqués par le mode de désignation du futur premier secrétaire du parti à la rose, Delanoë les balaye d’un revers de main :

    "

    Le 12 septembre, il y aura un premier signataire de la motion, mais il ne sera pas forcément premier secrétaire. Les militants votent.

    "

    Enigmatique.

     

Du rab sur le Lab

PlusPlus