Un édito sur les Femen et 10 blagues graveleuses, par Gilbert Collard

Publié à 07h04, le 04 mai 2015 , Modifié à 11h23, le 04 mai 2015

Un édito sur les Femen et 10 blagues graveleuses, par Gilbert Collard
Gilbert Collard. © BERTRAND GUAY / AFP

FLORILÈGE – Des Femen poitrines à l’air ? Gilbert Collard n’en peut plus. Après l’happening de l’association féministe perturbant le discours du 1er mai de Marine Le Pen sur fond d’imagerie nazie, le député du Rassemblement bleu marine, auteur du Dictionnaire de la langue de con, se fend d’un éditorial sur son site internet en forme de condensé de jeux de mots graveleux, titré "Les tétons contre les Teutons".

Dans ce texte, le député proche de Marine Le Pen multiplie les allusions à la poitrine des Femen pour mieux les critiquer. Florilège :

>> "Les tétons contre les « Teutons » !"

>> "Il y avait du monde au balcon pour l’épectase médiatique de la boutique mon cul des chaines de télévision."

>> "Trois exhibitionnistes adeptes du naturisme révolutionnaire ont, seins debout, tétons contre les Teutons hitlériens, toujours dans la même répétitive scène du sein, tenté de perturber le discours de Marine Le Pen."

>> "Des trois « i-connes » poitrinaires un symbole fasciste de l’antifascisme fantasmatique."

>> "L’assentiment de la classe politique, médiatique, judiciaire, Sarkozy y compris, à cette mascarade des mamelons, autorise -t-il, désormais, toute opposante à louer une chambre d’hôtel pour y faire sa passe perturbatrice lors d’un meeting, armée d’un porte-voix, à condition, bien sûr, d’exhiber une partie forcement politique de son anatomie cul, tétons contestataires…"

>> "Jamais nous n’avons perturbé aucun meeting, nous, pourtant les beaux seins ne manquent pas, mais on ignorait la jurisprudence du balconnet de madame Vallaud-Belkacem…"

>> "Elle ne condamne pas les Femen, les copines, les coquines, « mais la violence que l’on voit ensuite s’exercer »."

>> "Au passage, une observation, ces trois « seinglées », ont commis, au balcon sanctuarisé par Madame Najat Vallaud-Belkacem, au moins deux infractions, que le service d’ordre a fait cesser, la police tardant à arriver, faute d’instructions rapides, évidemment !"

>> "Il faut avoir les neurones dans les mamelles comme ces femmes Femen."

>> "Un pouvoir qui manipule là un sex-shop politique avec l’approbation de Nicolas Sarkozy !"

Du rab sur le Lab

PlusPlus