VIDÉO - Éric Ciotti se fait tancer après s'être plaint que la commission des lois se réunisse durant l'hommage à Simone Veil

Publié à 16h58, le 05 juillet 2017 , Modifié à 17h03, le 05 juillet 2017

VIDÉO - Éric Ciotti se fait tancer après s'être plaint que la commission des lois se réunisse durant l'hommage à Simone Veil
© Captures d'écran assemblee-nationale.fr

La commission des lois de l'Assemblée nationale s'est réunie ce mercredi 7 juillet pour examiner le projet de loi prorogeant l'état d'urgence. Au même moment, aux Invalides, Emmanuel Macron rendait hommage à Simone Veil et annonçait que l'ancienne ministre entrerait prochainement au Panthéon avec son époux, Antoine Veil.  

Éric Ciotti regrette ce carambolage. Il ne se prive d'ailleurs pas pour le dire. Dès sa première prise de parole, le député Les Républicains se plaint auprès de la présidente Yaël Braun-Pivet que la commission des lois se réunisse durant l'hommage à Simone Veil. S'adressant à la présidente de la commission des lois, il dit :

"

Avant d'intervenir sur le texte, permettez-moi de regretter au nom de notre groupe que notre commission se réunisse au moment de l'hommage national à Simone Veil. Vous l'avez dit : il y a des contraintes que l'on peut entendre mais je pense qu'une autre solution aurait pu être trouvée opportunément.

 

"

La présidente Yaël Braun-Pivet coupe alors la parole au député des Alpes-Maritimes puis le tance vertement, lui rappelant que c'est légèrement de la faute du groupe Les Républicains si la commission des lois se réunit pendant l'hommage à Simone Veil. Elle lance :

"

Excusez-moi monsieur Ciotti. Je vais juste, sur ce point, déroger à la règle que je viens de me fixer. En fait, j'avais évoqué hier [mardi] en Bureau la possibilité de reporter la commission et c'est votre groupe qui s'y est opposé, qui a trouvé cela malvenu. Et donc je trouve cela un peu discourtois d'évoquer l'inverse en commission ce matin.

 

"

Un échange fugace à voir ci-dessous en vidéo :



Éric Ciotti commence par répondre d'un "en tout cas c'est…" avant finalement d'abandonner. Il préfère dénoncer autre chose, le fait cette fois que le gouvernement n'a pas présenté son texte devant la Commission "comme il est de tradition".

En début de séance, Yaël Braun-Pivet avait évoqué la concomitance entre la réunion de la commission des lois et l'hommage à Simone Veil aux Invalides. "Nous n'avons pas pu nous associer physiquement étant retenus et contraints par le calendrier législatif qui nous obligeait à étudier le texte sur la prorogation de l'état d'urgence dès ce [mercredi] matin", a-t-elle déclaré avant d'inviter les députés présents à observer une minute de silence.

 

[BONUS TRACK] Mon fils c'est le plus fort

Ce mercredi 5 juillet est aussi le jour des résultats du bac. L'angoisse est palpable pour les étudiants mais aussi pour leurs parents. Alors forcément, quand la bonne nouvelle tombe, certains ne peuvent s'empêcher d'exprimer leur joie.

Yaël Braun-Pivet, par exemple, a pris connaissance des résultats du bac de son fils en plein séance de la commission des lois sur l'examen du projet de loi prorogeant l'état d'urgence. Alors que le rapporteur Didier Paris est en train de s'exprimer, Yaël Braun-Pivet est sur son portable. Elle sourit et pianote. Oh, ce doit être une bonne nouvelle. Elle dit : 

"

Excusez-moi, j'ai eu un grand sourire mais mon fils vient de m'envoyer un SMS. Il vient d'avoir le bac avec une mention Très Bien en bac ES.

 

"

Les députés applaudissent. Forcément, il y a de quoi avoir le sourire. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus