Selon Le Parisien, Arnaud Montebourg appelle à voter la loi Macron : "son texte est le mien"

Publié à 06h49, le 17 février 2015 , Modifié à 13h15, le 17 février 2015

Selon Le Parisien, Arnaud Montebourg appelle à voter la loi Macron : "son texte est le mien"
Arnaud Montebourg, chef d'entreprise. © MEHDI FEDOUACH / AFP

RENDEZ A CESAR CE QUI APPARTIENT A CESAR – Arnaud Montebourg s’est envolé pour les Etats-Unis où il doit dispenser des cours de macroéconomie à Princeton. Mais avant de décoller, l’ancien ministre retraité de la politique a fait passer,, selon le Parisien, un message à ses amis. Dont un certain nombre font partie des députés socialiste frondeurs. Des déclarations qu'Arnaud Montebourg dément auprès du Lab. 

Alors que doit être voté par l’Assemblée nationale ce mardi 17 février la loi Macron, Arnaud Montebourg a rappelé à ses proches, dont la frondeuse Aurélie Filippetti, tout le bien qu’il pensait du texte de son successeur. Ainsi a-t-il lancé selon le Parisien de ce 17 février :

"

C’est un très bon texte, que j’engage tout le monde à voter. J’aurais fait comme Macron. D’ailleurs, son texte est le mien.

"

En effet, c’est lui qui avait lancé les chantiers qui ont abouti en partie à ce projet de loi, lorsqu’il détenait un maroquin à Bercy.

En décembre 2014, l'entrepreneur en herbe montrait déjà des signes positifs envers le texte porté par Emmanuel Macron, qui lui a succédé à Bercy. Notamment envers les mesures sur les professions réglementées. Qui ne sont d’ailleurs pas les mesures les plus critiquées par la gauche du Parti socialiste. On ne sait en revanche pas ce qu'il pense du travail dominical.

Benoît Hamon, qui a quitté le gouvernement en même temps qu'Arnaud Montebourg après un discours commun à Frangy, n'est pas convaincu qu'Arnaud Montebourg souhaite que tout le monde vote ce texte. Lui ne le votera pas, "en conscience", malgré les réprimandes et rappels à l'ordre de Manuel Valls. Invité de France Inter ce 17 février, Benoît Hamon assure :

"

C’est un petit écho dans le Parisien. J’ai Arnaud Montebourg régulièrement au téléphone. Je pense qu’il ne faut pas s’arrêter à cela. Je ne pense pas qu’aujourd’hui, Arnaud s’engage dans le soutien à ce texte.

"

[Edit 9h20] Ajout des déclarations de Benoît Hamon sur France Inter

A LIRE SUR LE LAB :

>> Quand le conseiller Macron moquait le ministre Montebourg

>> Montebourg a créé son entreprise très "made in France"

>> Montebourg et la stratégie des cartes postales

Du rab sur le Lab

PlusPlus