Attentat à Charlie Hebdo : Florian Philippot demande l'arrêt des relations diplomatiques avec le Qatar et l'Arabie Saoudite

Publié à 09h52, le 09 janvier 2015 , Modifié à 12h06, le 09 janvier 2015

Attentat à Charlie Hebdo : Florian Philippot demande l'arrêt des relations diplomatiques avec le Qatar et l'Arabie Saoudite
Florian Philippot © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le Qatar est l'une des cibles préférées du Front National. Entre le PSG qui représente le "règne du fric" et la France qui est devenue la "catin du Qatar", le parti d'extrême-droite n'a jamais réellement porté dans son coeur l'émirat du Moyen-Orient. Vendredi 9 janvier, deux jours après l'attentat meurtrier à Charlie Hebdo, Florian Philippot, invité sur Radio Classique, a continué les attaques envers ce pays.

Après avoir affirmé que le Front national ne "peut pas aller dans ces conditions-là" à la manifestation prévue dimanche 11 janvier, où la présence du parti fait polémique, Florian Philippot a demandé purement et simplement l'arrêt des relations diplomatiques avec le Qatar et l'Arabie Saoudite. Interrogé sur une éventuelle corruption de la France, le numéro 2 du Front National affirme :

"

Oui, je pense qu'une grande partie du système français, des élites, sont au moins intellectuellement et moralement, et sûrement qu'il y a des affaires financières, corrompues, bien sûr. Il y a une relation incestueuse avec ce pays. Avec le Qatar, mais avec l'Arabie Saoudite aussi. Mais il faut arrêter les relations diplomatiques avec ces pays. Au moins tant qu'ils n'ont pas radicalement changé.

"

Puis relancé sur le fait que cette tendance s'applique également à d'autres pays, Florian Philippot a précisé son propos en jugeant que ces pays finançaient "l'islamisme qui tue" :

"

Oui, c'est vrai c'est européen. C'est même mondial. Ces pays financent l'islamisme qui tue. Alors on continue d'aller faire des conférences chez eux payées 100 000 euros? On continue d'avoir les meilleures relations du monde avec ces pays-là? 

"

Un coup d'oeil à peine voilà aux conférences de Nicolas Sarkozy, régulièrement critiquées par le Front national

Du rab sur le Lab

PlusPlus