Candidature à la présidence de l'UMP : Nadine Morano ne "s'interdit rien"

Publié à 08h52, le 13 juin 2014 , Modifié à 08h55, le 13 juin 2014

Candidature à la présidence de l'UMP : Nadine Morano ne "s'interdit rien"
© Maxppp

ENSEMBLE, TOUT DEVIENT POSSIBLE - Bruno Le Maire et Hervé Mariton ont déjà annoncé officiellement leur candidature à la présidence de l'UMP en vue du congrès de novembre. Christian Estrosi a fait comprendre que c'était envisageable. Et Nadine Morano ? Elle "ne s'interdit rien".

Lors d'un "tête à tête" de 1h30 avec des internautes dans un tchat organisé sur sa page Facebook, Nadine Morano, tout récemment élue eurodéputée, a répondu à un interlocuteur lui demandant si elle comptait concourir pour la présidence du parti :

Je ne m'interdis rien !

Son premier choix se porte pourtant sur Nicolas Sarkozy, Nadine Morano étant la première à demander son retour immédiat en plaidant pour que l'ex-chef de l'Etat prenne la direction du parti laissée par Jean-François Copé.

Au rang des candidats pour le congrès de novembre, on trouve déjà Hervé Mariton et Bruno Le Maire, "candidat quoi qu'il arrive". Ce dernier avait déjà tenté sa chance fin 2012, éliminé au profit de la bataille Copé-Fillon. Après son échec, il avait déjà avancé ses pions pour une nouvelle candidature.

A la Nadine Morano, Christian Estrosi a quant à lui avancé qu'il "n'écartait rien".

Du rab sur le Lab

PlusPlus