François Fillon, le "notaire de province" selon Nicolas Sarkozy, se trouve meilleur comptable que l'ancien président

Publié à 09h59, le 25 juin 2014 , Modifié à 10h02, le 25 juin 2014

François Fillon, le "notaire de province" selon Nicolas Sarkozy, se trouve meilleur comptable que l'ancien président
Nicolas Sarkozy et François Fillon le 11 avril 2012 / Maxppp

PROVINCE VERSUS PARIS - François Fillon est déterminé à se démarquer de Nicolas Sarkozy.

Interviewé par l'Express le mardi 24 juin, l'ancien "collaborateur" de Nicolas Sarkozy a présenté son programme économique en vue de la présidentielle de 2017 en affirmant : "ma volonté de rupture est forte".

Interrogé sur les affaires à l'UMP, François Fillon n'a presque plus de doutes concernant la campagne de Nicolas Sarkozy:

"

La situation qui perdurait à l'UMP pose des questions. Un soupçon fort et un faisceau d'indices pèsent maintenant sur le financement de la campagne présidentielle. Je fais confiance à la justice pour faire toute la lumière sur ce qui s'est réellement passé. 

"

Si les propos face aux micros ne visent pas directement l'ancien président de la République, ses critiques en privé sont acerbes, comme le révèle un édito des Echos du 25 juin:

"

Un 'notaire de province', puisque c’est ainsi que Nicolas Sarkozy m’appelle, a plus de notions de comptabilité qu’un avocat parisien.

"

Si l'ancien Premier Ministre retient ses coups face aux caméras, ce n'est pas le cas de certains de ses lieutenants, tel que Bernard Debré qui qualifiait Nicolas Sarkozy de "branche morte" le 19 juin dernier.

Du rab sur le Lab

PlusPlus