INFO LAB : Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen se sont vus à Bruxelles

Publié à 17h04, le 23 juin 2014 , Modifié à 09h30, le 25 juin 2014

INFO LAB : Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen se sont vus à Bruxelles
Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen, le 25 avril
Image Sylvain Chazot


INFO LAB – Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen se sont vus. Un peu plus de deux semaines après l’affaire de la "fournée", la présidente du Front national a vu son père, lundi 23 juin, à Bruxelles, en marge des réunions de groupes au Parlement européen. C’est la première fois qu’ils se voient depuis l’éclatement au grand jour des bisbilles familiales. Mais que ce sont-ils dits ?

Jean-Marie Le Pen, contacté par Le Lab, raconte :

Ça s’est très bien passé. On s’est vus et on s’est fait la bise. On a parlé de la constitution du groupe au Parlement.

Mais pas des tensions entre le père et sa fille affichées durant l’épisode de la "fournée" ? Non, d’après Jean-Marie Le Pen. Une version confirmée au Lab par un élu frontiste, témoin de la scène. Le président d’honneur du FN précise :

On est des professionnels. On ne parle pas du passé. La page est tournée.

Sur France Info, mercredi 25 juin, Marine Le Pen confirme :

Nous nous sommes vus lors de cette réunion de députés pas plus tard qu’avant-hier [lundi] et nous avons évoqué le futur de ce groupe, nos espérances, et bien sûr le travail que nous allons commencer à faire dès la  prochaine session du mois de juillet. 

Contactée par Le Lab mercredi 25 juin, Marine Le Pen apporte une précision elle et son père ne se sont pas vus en marge de la réunion mais durant cette réunion. Un éclairage que la présidente avait déjà souhaité apporter, mardi 24 juin, au Lab :

Il [Jean-Marie Le Pen] est arrivé pour la réunion et est reparti juste après. [...] Non, nous n'avons pas eu l'occasion de parler ensemble. Ni avant, ni après la réunion.

C’est la première fois, officiellement, que Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen se revoient depuis la phrase du second, lors de son Journal de bord n°366 publié le 6 juin, proposant de faire "une fournée" des artistes s’opposant au Front national.

Depuis, les deux frontistes s’étaient parlés par médias interposés. Dès le 7 juin, dans Le Figaro, Marine Le Pen avait fustigé la "faute politique" de Jean-Marie Le Pen. Ce à quoi ce dernier avait répondu, dans une lettre ouverte à sa fille :

Vous estimez-vous donc fondée à sanctionner le fondateur et Président d’honneur du Front National ?

Le 18 juin, dans Valeurs Actuelles, la présidente du FN avait précisé à son président d’honneur de père l’avenir du parti, c’était elle, et non plus lui. La veille, dans Paris Match, Jean-Marie Le Pen expliquait toujours attendre que sa fille "décroche son téléphone" et l’appelle, pour s’expliquer.

Mis à jour mardi 24 juin et mercredi 25 juin avec les réponses de Marine Le Pen

Du rab sur le Lab

PlusPlus