Le spectacle des questions au gouvernement du 18 novembre

Publié à 15h05, le 18 novembre 2014 , Modifié à 16h11, le 18 novembre 2014

Le spectacle des questions au gouvernement du 18 novembre
© Reuters
Image Delphine Legouté


#QAG - Les députés se réunissent pour la séance bihebdomadaire de questions au gouvernement. Comme chaque semaine, le Lab vous en propose ses morceaux choisis.

Une séance marquée par l'absence de réponses de Manuel Valls, pourtant présent. Le Premier ministre a l'habitude de répondre au moins une fois lors des séances.

#TERRORISME





Première question pour Valérie Fourneyron après son départ du gouvernement début juin et son retour à l'Assemblée. Sa question porte sur "la stratégie globale du gouvernement pour lutter contre un terrorisme d'un nouveau genre". L'ancienne ministre décrit Daesh comme "les nouveaux maitres de la terreur, née sur les décombres du conflit syrien", une organisation "plus puissante, plus connectée, plus sanguinaire". Elle rappelle également les risques encourus par l'otage Serge Lazarevic :

Nous tremblons d’effroi pour Serge Lazarevic.

 

#MARIAGE GAY





"Revancharde par nature". C'est ainsi qu'est qualifiée une partie de la droite par le député radical de gauche Alain Tourret, celle qui refuse le mariage homosexuel et souhaite abroger la loi Taubira :

Nous sommes fiers, je suis fier, de cette avancée du genre humain. Une partie de la droite revancharde par nature, réactionnaire par tempérament, aiguillonnée par des factieux, a décidé de remettre en cause ce progrès humain.

On ne modifie pas une loi sociétale comme on modifie un taux de TVA.


Alors que le député PRG l'interroge sur la faisabilité d'une abrogation de sa loi, Christiane Taubira décide de ne pas répondre sur le ton de la polémique. Elle rappelle l'ensemble des réformes du gouvernement qui, comme le mariage gay, représentent "une réforme de société", puis se satisfait simplement qu'une autre partie de la droite soutienne désormais le mariage homosexuel :

Nous sommes contents que dans l’opposition républicaine il y ait des personnalités qui portent cette loi.


#COUP DE MOU

Pas toujours facile de garder sa concentration pendant les #QAG. C'est Valérie Pécresse qui en fait les frais ce mardi :





#VESTE JAUNE





Lucien Degauchy, député connu pour sa veste jaune et sa présence quasi permanente dans les grappes parlementaires dans l'hémicycle, est bien là. Il fait partie des trois parlementaires UMP mis en cause par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. En cause : un compte en Suisse non déclaré à cette même autorité. Ses explications par ici.





#ÉTAT PALESTINIEN





Alors que le groupe socialiste est sur le point de proposer une résolution pour reconnaitre l’État palestinien, Christian Estrosi s'y dit farouchement opposé sur France 3, peu avant la séance de #QAG :

Israël est notre allié. Israël est même notre meilleur protecteur. Le Hamas, c'est le terrorisme. Je trouve honteux que madame Guigou, que la majorité socialiste, que le gouvernement accepte d'inscrire à l'ordre du jour une résolution visant à reconnaître un État palestinien là où ne disposons pas des garanties nécessaires.

Je voterai contre, je combattrai. Le Hamas, c'est l'allié du djihad.

Du rab sur le Lab

PlusPlus