NKM sur les crèches de Noël : "on n’a pas à faire succéder à des guerres de religion des guerres de la laïcité"

Publié à 10h37, le 08 décembre 2014 , Modifié à 10h37, le 08 décembre 2014

NKM sur les crèches de Noël : "on n’a pas à faire succéder à des guerres de religion des guerres de la laïcité"
© image Europe 1

POLÉMIQUE DE NOËL - Faut-il interdire les crèches de Noël dans les mairies ou les conseils généraux, au nom de la séparation de l’Église et de l’État ? La polémique a commencé en Vendée après une décision du tribunal administratif en ce sens. Elle s'est propagée à Béziers où Robert Ménard a décidé de faire de la résistance. Puis est tombée dans les mains des élus FN qui ont porté leurs crèches en étendard sur les réseaux sociaux.

Invitée d'Europe 1 ce 8 décembre, Nathalie Kosciusko-Morizet s'est également élevée contre l'interdiction des crèches chrétiennes :

On n’aime pas commenter les décisions de justice, on n’aime pas dire qu’on n’est pas d’accord mais enfin écoutez, là, c’est la vérité, je ne suis pas d’accord avec ça, je trouve ça dommage qu’on ouvre une guerre autour de Noël sur ces sujets-là.



Les ardents défenseurs de la laïcité ne doivent pas se retrouver en position de sectarisme. On n’a pas à confondre la laïcité et le sectarisme.



On n’a pas à faire succéder à des guerres de religion des guerres de la laïcité

Comme Julien Dray côté PS, NKM estime que la crèche d'origine chrétienne est avant tout "un fait culturel". Les prises de position sur le sujet n'ont jusque-là pas été très éloignées à gauche comme à droite. Certains se sont en revanche plus emportés que d'autres, à l'image de Philippe de Villiers qui a dénoncé une "laïcité totalitaire".



BONUS TRACK

The quote of the day. NKM et l'art de la formule. Afin de critiquer l'action de François Hollande qui, selon elle, "a défait tout ce qu'a fait Nicolas Sarkozy", la vice-présidente de l'UMP utilise une référence mythologique :

Depuis deux ans et demi, il détricote tout ce qu’a fait Nicolas Sarkozy, c’est le gouvernement Pénélope quoi … on détricote, on détricote, on détricote !

Du rab sur le Lab

PlusPlus