Après avoir démissionné de la vice-présidence de l’Assemblée, Denis Baupin siège avec les députés non inscrits

Publié à 06h44, le 10 mai 2016 , Modifié à 07h28, le 11 mai 2016

Après avoir démissionné de la vice-présidence de l’Assemblée, Denis Baupin siège avec les députés non inscrits
© AFP
Image Sébastien Tronche


Contraint de démissionner de la présidence de l’Assemblée nationale par Claude Bartolone, Denis Baupin va également se mettre en retrait du groupe écolo du Palais Bourbon. Suite aux accusations portées par plusieurs femmes dont quatre élues pour harcèlement et agressions sexuelles, le député de Paris a signifié, lundi 9 mai, "sa mise en retrait" du groupe parlementaire. Ce sont les députés écologistes réformistes, dont il fait partie après avoir quitté EELV, qui l’ont fait savoir dans un communiqué.

Pour ces élus écologistes pro-gouvernement, dont François de Rugy, "Denis Baupin a toujours été et demeure écologiste". Mais ils ajoutent :

Tout en affirmant son innocence des accusations dont il est l'objet, il nous a signifié ce soir sa mise en retrait du groupe écologiste. (…)Nous souhaitons désormais qu'en dehors de toute pression médiatique, la vérité, quelle qu'elle doive être, soit établie par les voies du droit.

Un "choix responsable", écrivent ces élus, qui lui permet "d'organiser sa réponse à ces mises en cause en toute liberté, tout en préservant la sérénité de notre activité parlementaire". Un peu plus tôt, Eva Sas, représentant l'autre tendance écologiste, avait fait savoir à l'AFP que plusieurs députés allaient demander à Denis Baupin de quitter le groupe, son comportement, dénoncé par des "témoignages dont la véracité ne fait aucun doute", étant "contraire aux valeurs de l'écologie", liée "dès l'origine au mouvement féministe".

Accusé de harcèlement et d’agressions sexuelles, Denis Baupin a "contesté" les faits et envisageait, lundi, de porter plainte en diffamation.

[Edit 11 mai] Avec les non inscrits

Ça n'a pas tardé. Sitôt dit, sitôt fait. Denis Baupin siège désormais avec les non inscrits de l'Assemblée nationale, au milieu des Thomas Thévenoud, Sylvie Andrieux, Jean Lassalle ou encore Marion Maréchal-Le Pen ou Gilbert Collard. Le changement a été acté ce 11 mai au Journal officiel



A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Affaire Baupin : Pierre Lellouche préfère ne pas "commenter les histoires de bonnes femmes"  

> L'élu EELV Yves Contassot accuse Emmanuelle Cosse d'avoir voulu étouffer les accusations lancées contre son époux Denis Baupin  

> Affaire Baupin : Marion Maréchal-Le Pen et Robert Ménard font un parallèle avec l'affaire Cahuzac 

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

Harcèlement sexuel : l'affaire Baupin en cinq questions

Harcèlement sexuel : qui est Denis Baupin, l'élu Vert au coeur du scandale ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus