Cécile Duflot sur les Guignols : "Quand je prononce certaines phrases, je pense que je suis en train de faire ma marionnette"

Publié à 15h14, le 19 mai 2013 , Modifié à 15h26, le 19 mai 2013

Cécile Duflot sur les Guignols : "Quand je prononce certaines phrases, je pense que je suis en train de faire ma marionnette"
Cécile Duflot dans les Guignols (image Canal plus)

Elle s'y est finalement habituée. Dans un reportage consacré à sa politique du logement ce 19 mai sur Canal plus, Cécile Duflot est interrogée sur sa marionnette d'adolescente rebelle des Guignols. Et prend le parti d'en rire.

Elle raconte tout d'abord avoir compris que son équipe la regardait tous les soirs "pour rire à [ses] dépens" :

"

J’ai découvert qu’il y avait un moment secret dans ce cabinet où tout le monde se réunit dans une salle devant une télévision à 20h pour rire à mes dépens, et ça ne me fâche même pas !

"

Puis ajoute en riant qu'elle-même s'y retrouve, parfois :

"

Maintenant c’est horrible car quand je prononce certaines phrases, je pense que je suis en train de faire ma marionnette !

"

Quelques mois plus tôt, interrogée sur le même sujet dans l'émission Arrêt sur images, la ministre n'acceptait pas encore à 100% sa marionnette :

"

Le personnage, pleins de gens m’en parlent, est très drôle. Donc je vais essayer de trouver ça drôle.

Evidemment, si je le prends au sérieux, quand je sais tout le travail qu’il y a eu sur cette loi [sur le logement social, retoquée par le Conseil constitutionnel, ndlr], et ce n’était pas deux heures, ce n’était effectivement pas un moment très agréable.

Il faut arriver à prendre beaucoup de recul sur soi pour trouver ça vraiment drôle.

"

D'autres n'ont pas la même tolérance vis-à-vis de leur alter-ego en latex. Jean-Louis Borloo, présenté comme un ivrogne invétéré par les Guignols, a déclaré ne "pas bien" vivre sa marionnette.

Nadine Morano, la plus véhémente, parle régulièrement de "marionnettes à la con".

Du rab sur le Lab

PlusPlus