Comme Nicolas Sarkozy, Wallerand de Saint Just (FN) défend Karim Benzema en comparant sa mise en examen à la sienne

Publié à 10h23, le 02 décembre 2015 , Modifié à 10h23, le 02 décembre 2015

Comme Nicolas Sarkozy, Wallerand de Saint Just (FN) défend Karim Benzema en comparant sa mise en examen à la sienne
Wallerand de Saint Just © Capture d'écran iTÉLÉ

C'est l'ancien avocat du Front national qui parle. Wallerand de Saint Just est, comme Karim Benzema, mis en examen. Le chef de file du FN pour les régionales en Île-de-France n'a a priori rien à voir avec la sextape de Mathieu Valbuena. Il est en revanche accusé de recel d'abus de biens sociaux dans l'affaire du financement supposé illicite du FN. Alors, comme l'attaquant du Real Madrid, Wallerand de Saint Just aimerait bien profiter de la présomption d'innocence.

Invité d'iTÉLÉ ce mercredi 2 décembre, la tête de liste FN est invitée à se prononcer sur le cas de Karim Benzema en équipe de France. Un mis en examen peut-il porter le maillot des Bleus ? Après avoir tenté dans un premier temps d'éluder la question, Wallerand de Saint Just finit par répondre par l'affirmative. Pourquoi ? Parce que Karim Benzema n'est "que mis en examen" et "il a droit à une présomption d'innocence qui est totale". Il ajoute :

 

Je ne me prononcerai pas sur le fait de savoir s'il peut continuer à jouer mais quand on est que mis en examen, la présomption d'innocence fait que l'on peut continuer. Et le nombre d'exemples de gens qui ont été lavés après des mises en examen…

On voit très vite où Wallerand de Saint Just veut en venir. Car s'il a un point commun avec Karim Benzema, c'est d'être au cœur d'une affaire judiciaire. "J'ai droit à une présomption d'innocence totale et je serai innocenté", déclare-t-il dès que le sujet est abordé par le journaliste Bruce Toussaint. Et, pour être sûr que cela soit bien clair, il répète :

Je serai certainement totalement innocenté et peut-être que monsieur Benzema le sera aussi.

 

Cette prise de position est conforme à celle adoptée par… Nicolas Sarkozy, ce mercredi sur Europe 1. L'ancien chef de l'État a lui aussi défendu l'attaquant du Real Madrid. "Je n’aime pas tous ces gens qui donnent des leçons d’exemplarité. Attendons quand la justice aura décidé qu’il y aura un coupable, a-t-il dit avant d'évoquer sa propre mise en examen dans le cadre de l'affaire Bettencourt. J’ai moi-même été dans cette actualité avant d’être blanchi." On l'ignorait mais il existe donc un point commun entre la sextape de Mathieu Valbuena, Liliane Bettencourt et le financement supposé illicite du FN.

Mardi, Manuel Valls avait au contraire chargé Karim Benzema, sous-entendant qu'il n'avait plus sa place en équipe de France. Mais le Premier ministre, lui, n'a jamais été mis en examen…

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Manuel Valls sous-entend que Karim Benzema n'a plus sa place en équipe de France

Et forcément, Nadine Morano s'empare de la polémique sur Karim Benzema et La Marseillaise

> Pour "l'honneur du pays", Patrick Kanner ne veut pas voir Karim Benzema en équipe de France tant qu'il est mis en examen

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Domenech sur Benzema : "Les joueurs doivent se montrer exemplaires"

> Sarkozy sur l'affaire Benzema : "Valls n'est pas sélectionneur de l'Equipe de France"

Du rab sur le Lab

PlusPlus