Delphine Batho virée : le conseil des ministres du jour d'après

Delphine Batho virée : le conseil des ministres du jour d'après
Philippe Martin sort du Conseil des ministres avec le premier ministre, la porte-parole du gouvernement et le ministre des Transports. (Photo Arnaud Tousch)

LIVE-TWEET - C'est un gouvernement très fraichement renouvelé qui se réunit ce 3 juillet pour le conseil des ministres du jour d'après.

La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Delphine Batho, vient en effet d'être  limogée expressément par François Hollande, "sur proposition du Premier ministre", après avoir dit publiquement que le budget 2014 prévu pour son ministère était "mauvais".

Elle a aussitôt été remplacée par Philippe Martin, député PS de 59 ans et président du conseil général du Gers, connu pour son combat anti-OGM.

Une situation politique qui devrait occulter le large projet de loi de la ministre des Droits des femmes sur l'égalité homme-femme.

Ce conseil des ministres du jour d'après est à suivre avec @DelphineLegoute.

>> La sortie du conseil des ministres 

François Hollande reste volontairement bien en vue pour les photographes en compagnie du nouveau ministre de l'Écologie, Philippe Martin. Puis ce dernier descend les marches entouré du Premier ministre et du ministre des Transports.

"Du travail, du travail, du travail à faire", commente sobrement le nouveau ministre en refusant de s'arrêter pour répondre aux questions des journalistes.

Quelques minutes avant, le ministre de l'Agriculture avait fait face au mur d'objectifs pour décrire "l'ambiance au conseil" et se faire le porte-parole du président. Ce dernier a ainsi parlé à ses ministres d'une ligne rouge à ne pas franchir.

Et Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, avait témoigné de son soutien à la ministre virée :

C'est une excellente collègue. Elle a fait un très bon travail.C'est une amie par ailleurs et je veux lui adresser un message de courage et d'affection. Et si je la vois, très prochainement, je le lui dirai personnellement.

 La même image, mais "vue à la télé" :

Quant à Nicole Bricq, ministre du Commerce Extérieur, qui a elle-même quitté le ministère de l'écologie en juin 2012, elle lance aux journalistes qui l'interrogent sur une éventuelle malédiction dans son ancien ministère :

Est-ce que j'ai l'air d'être maudite ?

>> Dans l'actualité de ce mercredi

> Delphine Batho virée illico presto

On ne peut pas contester publiquement un arbitrage une fois qu'il a été rendu par le Premier ministre. Telle est l'explication déjà donnée par la porte-parole du gouvernement pour justifier le renvoi si rapide de la jusqu'ici discrète Delphine Batho.

D'autres ont une toute autre interprétation comme Daniel Cohn-Bendit et Jean-Vincent Placé qui parle d'un "machisme" du président de la République. Le ministre écolo Pascal Canfin estime quant à lui que certains ministres, du fait de leur score à la primaire socialiste, sont "immunisés". Comme Arnaud Montebourg par exemple.

C'est le premier sujet évoqué par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem qui indique que "ce n'est ni une question de personne, ni de sujet" si François Hollande a viré Delphine Batho :

Autre précision : il n'y a nul machisme derrière ce limogeage.

> Les révélations sur le programme de surveillance des Etats-Unis

Selon NVB, la France va plaider pour une "suspension sans doute de 15 jours" des négociations commerciales entre l'Europe et les Etats-Unis après les révélations sur les écoutes américaines, jusque dans les institutions européennes. [>> un sujet à lire intégralement par ici]

Par ailleurs, la porte-parole déclare que la France n'a pas fermé son espace aérien à l'avion du président bolivien, dans lequel Edward Snowden, l'homme à l'origine des révélations sur le programme de surveillance, était soupçonné d'être accueilli. Ou plutôt qu'elle "a fini" par l'ouvrir :

Au programme du conseil des ministres

 

> L'éclipsé projet de loi sur l'égalité femme-homme

C'est le projet phare de Najat Vallaud-Belkacem : une loi très large - au point d'être qualifiée de loi "fourre-tout" par certains - pour lutter contre les inégalités entre hommes et femmes. L'actualité sur Delphine Batho lui a cependant fait de l'ombre ... au point que la ministre réclame, avec humour, des questions à propos de sa loi :

La loi touche à la fois aux inégalités professionnelles, à la parité dans le monde politique ou encore à un meilleur partage des congés parentaux. [>> lire à ce sujet cet article de Libération]

NVB détaille quelques propositions : 

- Un téléphone "grand danger" sera disponible partout à partir du 1er janvier 2014.

- Les partis politiques paieront une amende de 7 millions d'euros (4 millions actuellement) s'ils ne présentent que 25% de femmes aux élections afin de favoriser la parité.

- Gratuité du titre de séjour pour les femmes étrangères victimes de violences.

- Garanties contre les impayés des pensions alimentaires.

- Les entreprises qui ne respectent pas l'egalité professionnelle auront interdiction de candidater aux marchés publics.

- Concernant les congés parentaux, la ministre du Droit des femmes a un objectif chiffré pour inciter les pères à en prendre :

Du rab sur le Lab