Départementales : zoom sur neuf candidats FN "à problèmes"

Publié à 19h50, le 22 mars 2015 , Modifié à 19h55, le 23 mars 2015

Départementales : zoom sur neuf candidats FN "à problèmes"
© Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


Le FN a vécu une campagne, disons, mouvementée. Beaucoup de candidats – même si les ténors du parti ont répété à l'envi qu'ils ne représentaient qu'une part infime des candidats – se sont fait remarquer pour des propos racistes, homophobes, antisémites, misogynes et / ou haineux. Ces propos ont été découverts après les dépôts de candidature. Ces candidats pourraient être sanctionnés par le FN après les départementales.



  • Celui qui a défendu le tueur norvégien Anders Breivik : Jacques Coutela, candidat FN dans le Tonnerrois (Yonne)

Jacques Coutela s'est fait suspendre du FN en 2011 après avoir posté, sur son blog, un billet dans lequel il défendait Anders Breivik, l'auteur des attentats d'Osla et d'Utøya, en Norvège, au cours de laquelle 77 personnes ont été assassinées. Quatre ans plus tard, réintégré, il est candidat aux départementales.

>> Le binôme FN Sandrine Neyens - Jacques Coutella arrive en 2e position avec 30,92% des voix, juste derrière le binôme UDI (32,92%) mais loin devant le binôme UMP (18,87%). 



  • Celle qui est accusée de vouer un culte à l'Allemagne nazie : Nathalie Pigeot, candidate FN à Saint-Avold (Moselle)



Plusieurs anciens militants FN ont écrit à la direction du parti, début mars, pour dénoncer l'attrait pour le IIIe Reich de Nathalie Pigeot, secrétaire nationale aux fédérations du FN et candidate aux départementales. Également suspectée d'appartenir à des groupes qui, sur les réseaux sociaux, relayent des propos antisémites, elle a décidé de déposer plainte contre les auteurs de ces accusations.

>> Le binôme FN Gérard Chatelain - Nathalie Pigeot a recueilli 28,51% des voix et arrive en tête du premier tour des départementales, devant le binôme Divers droite (26,83%) et UMP (20,68%).  



  • Celui qui a appelé au suicide des musulmans : Fabien Rouquette, candidat FN à Narbonne (Aude)



Ce candidat FN dans le canton de Narbonne 2 a partagé sur Facebook, le 31 août 2014 ce message, en blanc sur fond noir : "Socialistes, communistes, musulmans ! Faites un geste pour la terre : suicidez-vous".  Sa colistière, Michèle Boisset, a liké la photo, ajoutant ce commentaire : "Hihi ! Un beau rêve".

>> Le binôme Michèle Boisset - Fabien Rouquette arrive en tête au premier tour, recueillant 30,94% des voix. Il devance le binôme Divers droite (29,42%) et celui du PS (27,99%). 



  • Celui qui a traité Najat Vallaud-Belkacem de "pute à PD" : Jean-Marc Buccafurri, candidat FN à Epinay-Pierrefitte–Villetaneuse (Seine-saint-Denis)



Le 26 août 2014, sur Twitter, Jean-Marc Buccafurri a indiqué tout le mal qu'il pense de la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l'Éducation nationale, la traitant de "pute à PD". En 2015, 10 jours après l'attentat contre Charlie Hebdo, il a loué à sa manière – et donc raciste - le rôle du GIGN. "Ils ont réussi à mettre du plomb dans la tête d'un Arabe", a-t-il écrit. S'il se défend d'être homophobe, il assume, en revanche, être "islamophobe".

>> Le binôme Jean-Marc Buccafurri - Christine Houani arrive troisième du premier tour avec 22,73% des voix. Il est devancé par le binôme socialiste (36%)  et le binôme UDI (24,6%).



  • Celui qui veut couler les bateaux de migrants : Jean-Francis Etienne, candidat FN à St Chely d'Apcher (Lozère)



Le 22 février sur Facebook, Jean-Francis Etienne a proposé, photo à l'appui, de "couler un ou deux bateaux poubelles" de migrants. "Et puis tout le monde se rendra bien compte que nous avons raison et les Italiens ne manqueront pas de nous imiter", a-t-il ajouté. Le 10 janvier, sur le site Boulevard Voltaire, le frontiste s'était un poil lâché à coup de propos antisémites.

>> Le binôme FN Jean-Francis Étienne - Sophie Pin arrive 4e avec 11,05% des voix, derrière deux binômes Divers droite (35,91% et 35,34%) et le binôme Front de gauche (17,71%)



  • Celui qui estime ne pas être compétent pour ces responsabilités : Romain Thomann, candidat FN à Colmar (Haut-Rhin)



À 18 ans, Romain Thomann n'est pas hyper sûr de faire l'affaire. C'est en tous cas ce qui ressort d'un message sur Facebook du jeune frontiste rapporte lundi 2 mars Les Dernières nouvelles d'Alsace. "Moi-même, si je m'écoutais, je ne me qualifierais pas de 'compétent' pour cette responsabilité", a-t-il estimé.

>> Le binôme FN Laurence Locher -Romain Thomann arrive 2e du premier tour (25,17%), derrière le binôme Union de la droite (35,34 %) et devant un binôme Divers (15,99%)



  • Celui qui a représenté Pierre Bergé et Dounia Bouzar avec une cible sur la tête : Mikaël Pinton, candidat FN à Vitré (Ille-et-Vilaine)



En septembre 2013, Mikaël Pinton poste une photo représentant les visages de Pierre Bergé et Dounia Bouzar, respectivement entrepreneur et anthropologue, sur lesquels a été dessinée une cible. On aperçoit également un fusil de sniper. Et ce message : " Françaises, Français, ne laissons pas faire !!!!!"

>> Le binôme FN Béatrice Bethune - Mikaël Pinton arrive 2e du 1er tour avec 16,44% des voix. Il est néanmoins éliminé, le binôme Union de la Droite ayant recueilli 58,53% des suffrages.



  • Celui qui est mis en examen pour "détention d’images à caractère pédopornographique" : Arnaud Couture, candidat FN du Cusset (Allier)



Arnaud Couture, candidat FN du Cusset dans l’Allier a été mis en examen, le 6 mars, pour "enregistrement, détention et diffusion d’images à caractère pédopornographique". Il a depuis démissionné du FN mais un bulletin à son nom et étiqueté FN était bien présent dans les bureaux de vote le 22 mars.

>> Le binôme FN Arnaud Couture - Amanthe Galango arrive 3e du 1er tour (18,86%), derrière le binôme Union de la droite (43,37%) et celui Union de la gauche (19,21%).



  • Celui qui voulait organiser des "battues contre les Arabes" : Elie Quisefit, candidat FN à Narbonne (Aude)



Ce candidat FN a posté en 2012 un message pour le moins équivoque. "Il y a des battues contre les sangliers… contre les loups… contre les lynx… Et si on organisait plutôt des battues contre les Arabes on sauverait peut-être la France !", avait-il écrit. 

>> Le binôme FN Sylvie de Roeck - Elie Quisefit arrive en 2e position avec 29,93% des voix, à un cheveu du binôme PS (29,98%) mais devant celui Divers droite (27,35%) 



[BONUS TRACK] Celui qui est un ancien secrétaire national de l'UMP : Sébastien Chenu, candidat FN/RBM à Beauvais (Oise)

Sébastien Chenu ne s'est pas fait remarquer pour des propos racistes. L'ex-militant UMP et co-fondateur de Gaylib a rejoint le Rassemblement Bleu Marine en décembre 2014. L'annonce de l'arrivée de Sébastien Chenu avait suscité des remous au sommet du FN, dont plusieurs cadres ont critiqué l'activisme gay du transfuge.

>> Le binôme Sébastien Chenu - Florence Italiani est en tête du premier tour avec 33,67% des voix. Il devance le binôme Union de la droite (31,48%) et celui Union de la gauche (19,70%)

Du rab sur le Lab

PlusPlus