Florian Philippot arrêtera la politique s'il n'est pas élu président des Patriotes en février

Publié à 07h01, le 19 décembre 2017 , Modifié à 07h03, le 19 décembre 2017

Florian Philippot arrêtera la politique s'il n'est pas élu président des Patriotes en février
Florian Philippot © Lionel BONAVENTURE / AFP

On ne reconnaît plus Florian Philippot. Lundi 18 décembre, l'ancien n°2 du FN a surpris un peu tout le monde en expliquant sur LCP, ne pas avoir envie de polémiquer sur la petite sauterie organisée, à ses frais, par Emmanuel Macron au château de Chambord. "Je ne crois pas qu'on ait à faire de polémique sur tout", avait lancé l'eurodéputé, nous faisant quasiment tomber de notre chaise.

Rebelote ce mardi. Lors l'inauguration du QG des Patriotes à Saint-Ouen lundi, Florian Philippot a clairement indiqué qu'il pourrait arrêter la politique d'ici peu. D'ici-février même, soit demain. C'est ce que rapporte ce 19 décembre Libération dans un long article consacré au mouvement Les Patriotes, un mouvement qui doit, d'ici deux mois, organiser son premier congrès et donc désigner son bureau exécutif. Il y a aura, à cette occasion, l'élection du président des Patriotes. Et Florian Philippot, cité par Libé, prévient :

"

Si je ne suis pas élu, j'arrête la politique.

 

"

Alors certes, lorsqu'il était au FN, les élections internes ne portaient pas forcément chance à Florian Philippot. Mais chez les Patriotes, quand même, les choses devraient être un peu différentes. D'une parce que ce mouvement a été créé par et autour de l'ancien vice-président frontiste. De deux parce que les autres têtes d'affiche du mouvement se nomment Sophie Montel, Franck de Lapersonne et Maxime Thiébaut et que l'on imagine mal ceux-là se présenter face à celui qu'ils ont suivi. On note donc qu'il y a très peu de risques pour que Florian Philippot arrête la politique prochainement. 

Pour autant, Florian Philippot l'assure : il veut que d'autres candidats au poste de président des Patriotes se présentent face à lui. "C'est la démocratie", dit-il. Et puis cela permettra de se différencier du FN et de sa candidate unique Marine Le Pen, ce qui ne gâche rien.

Du rab sur le Lab

PlusPlus