Jean-François Copé dénonce "l’irresponsabilité" et "la faute politique majeure" de Laurent Wauquiez qui cautionne le vote blanc

Publié à 06h59, le 27 avril 2017 , Modifié à 06h59, le 27 avril 2017

Jean-François Copé dénonce "l’irresponsabilité" et "la faute politique majeure" de Laurent Wauquiez qui cautionne le vote blanc
Jean-François Copé. © AFP
Image Sébastien Tronche


Au terme d'une âpre discussion politico-sémantique, LR a présenté sa position pour le second tour dans un texte qui prône de "voter contre Marine Le Pen" et de ne pas s'abstenir, mais pas non plus de "voter pour Emmanuel Macron", dont le nom n'est pas cité. Une position qui fracture la droite alors que de nombreux ténors comme NKM, Christian Estrosi, Xavier Bertrand et même Nicolas Sarkozyaprès François Fillon dès le soir du premier tour – ont explicitement dit qu’ils voteraient "sans ambiguïté" pour Emmanuel Macron.

Mais celui qui ambitionne de reprendre la tête du parti, Laurent Wauquiez, joue plus l’anguille sur le sujet. Au soir du premier tour de la présidentielle, il a même sous-entendu qu’il pourrait lui-même voter blanc afin de ménager l’aile droite de LR tentée par un vote Le Pen. "C’est irresponsable", ont répondu plusieurs cadres du parti à Laurent Wauquiez.

Mercredi 26 avril, sur CNEWS, Jean-François Copé, qui ne veut pas du tandem de *losers* Baroin-Wauquiez pour mener la campagne des législatives, a fustigé le positionnement du président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dénonçant "une faute politique majeur" :

C’est irresponsable. Irresponsable. Je l’ai dit à Laurent Wauquiez. Il est d’ailleurs le seul en vérité parmi les responsables politiques de notre famille à tenir ce discours de manière aussi forte et je le regrette parce que c’est une faute politique majeure.

Et Jean-François Copé de souligner la force de l’implication de Xavier Bertrand, dont le combat contre le FN est le quotidien dans sa région des Hauts-de-France, dans cet entre deux-tours :

Xavier Bertrand sur ce point a été très clair comme d’autres de nos amis pour dire ‘attention’, ‘attention, le danger Le Pen est un danger majeur pour la France.

Une déclaration à revoir en vidéo, isolée par CNEWS :



Le 25 avril déjà, Laurent Wauquiez était la cible de critiques. Ainsi Franck Riester avait-il déjà pointé "l’irresponsabilité" de celui que Benoît Hamon accusait d’être "un hologramme de Marine Le Pen" et le représentant d’une frange droitière de LR :

Irresponsable et dangereux de cautionner le vote blanc alors même qu’il faut battre la candidate d’extrême droite.

Ces critiques surviennent après que Laurent Wauquiez a expliqué au Figaro qu’il fallait "respecter" le choix des électeurs de LR qui se porteraient sur le vote blanc et non sur Emmanuel Macron.

Du rab sur le Lab

PlusPlus