L'ancien UMP Sébastien Chenu nommé secrétaire départemental de la fédé FN du Nord

Publié à 18h00, le 01 mars 2016 , Modifié à 18h15, le 01 mars 2016

L'ancien UMP Sébastien Chenu nommé secrétaire départemental de la fédé FN du Nord
Sébastien Chenu et Marine Le Pen © DOMINIQUE FAGET / AFP
Image Sylvain Chazot


C'était il y a un an. L'arrivée de Sébastien Chenu au Rassemblement bleu Marine (RBM) en décembre 2015 avait fait grincer des dents au Front national. Pendant plusieurs mois, Marion Maréchal-Le Pen n'avait pas daigné adresser la parole à ce transfuge de l'UMP, ancien cofondateur de GayLib. Mais Marine Le Pen était sûre de son choix, persuadée que ce jeune quadra l'aiderait à convaincre certains de franchir le pas et de rejoindre les rangs frontistes.

La présidente du FN a eu raison : en un an, le parti fondé par Jean-Marie Le Pen peut s'enorgueillir de plusieurs prises de guerre. Alors le statut de Sébastien Chenu au sein du FN a évolué. Désormais, Marion Maréchal-Le Pen lui parle, un peu. Surtout, l'homme se voit confier de grandes responsabilités.

Lundi 29 février, Sébastien Chenu a été nommé secrétaire départemental de la fédération du Nord. Un vrai test pour l'ancien UMP qui s'inquiétait en janvier auprès du Lab du difficile fonctionnement de cette fédération-clé. Cela témoigne de la confiance qu'a la cheffe frontiste pour Sébastien Chenu.

Au Lab, l'intéressé reconnaît que sa nouvelle tâche ne sera pas aisée. "Il y a trois fédérations à fondre en une seule et même si tout le monde est d'accord, ça ne sera pas de tout repos", dit-il avant de regarder en arrière et de savourer cette progression éclair :

Il y a un an, quand je suis arrivé, le Bureau politique n'avait pas été tendre avec moi. Et aujourd'hui, le même Bureau politique me confie les clés d'une grosse baraque.

Une "grosse baraque", "la plus grosse fédération FN de France", prend soin de préciser Sébastien Chenu. L'ascension est fulgurante pour celui dont l'arrivée au FN fut largement critiquée. En décembre 2015, Bruno Gollnisch, Marion Maréchal–Le Pen et Aymeric Chauprade (encore au FN à l'époque) s'étaient émus de ce transfert. "Monsieur Chenu incarne a priori tout ce que nous avons combattu. Il se déclarait européiste, militait contre le rapprochement de la droite avec le FN… Il incarne tout ce que nous avons combattu depuis des années", avait par exemple écrit sur son blog Bruno Gollnisch.

La progression de Sébastien Chenu au FN pourrait encore se poursuivre. Marine Le Pen envisage de lui confier un rôle important pour la campagne présidentielle. Lequel ? Il refuse d'en dire plus. L'homme est déjà bien occupé : à la tête de la fédération du Nord, il doit désormais se trouver un pied à terre à Lille.

 

[BONUS TRACK] Loustau est dans la place

Pour ceux qui en doutaient, au Front national, le changement se fait à la sauce Marine Le Pen. Outre Sébastien Chenu, la cheffe frontiste a décidé de placer un autre de ses proches à la tête d'une fédération. Axel Loustau prend ainsi la tête du FN des Hauts-de-Seine, annoncent sur Twitter les journalistes Olivier Faye du Monde et Guillaume Daudin de l'AFP.







L'ancien du GUD est, lui-aussi, dans les petits papiers de la présidente frontiste. Il est le trésorier de son micro-parti : Jeanne. Mais il est aussi proche de Frédéric Chatillon, le PDG de la société Riwal, au cœur de l'affaire sur le financement du FN. Les deux hommes sont d'ailleurs mis en examen dans le cadre de cette enquête.

En décembre, Axel Loustau figurait en 3e position sur la liste du FN dans les Hauts-de-Seine pour les régionales en Île-de-France. Il n'avait pas été élu. Mais, après le désistement Nathalie Betegnies pour de "graves problèmes personnels", dixit Wallerand de Saint-Just au Scan du Figaro, Axel Loustau avait finalement pu faire son entrée au conseil régional

Du rab sur le Lab

PlusPlus