Laurent Wauquiez : "Jean-François Copé nous a tous mis un pistolet sur la tempe"

Publié à 16h09, le 27 août 2012 , Modifié à 16h48, le 27 août 2012

Laurent Wauquiez :  "Jean-François Copé nous a tous mis un pistolet sur la tempe"
Jean-François Copé à Nice, le 25 août 2012. (Reuters)
Image Paul Larrouturou

Par

O.K CORRAL - François Fillon, grand favori des sondages, est donc officiellement candidat à la présidence de l'UMP face à Jean-François Copé, son principal rival et actuel secrétaire général du parti.

L'ancien ministre et l'ex premier ministre ne s'apostrophent pas directement.  Alors les lieutenants montent au front pour leurs champions. Illustration ce lundi 27 août, dans les colonnes du Monde et dans la bouche de Laurent Wauquiez, à peine redescendu du mont Mézenc.

L'ancien ministre, toujours député de la Haute-Loire et chaud partisan de François Fillon, se lâche contre Jean-François Copé :  "Avec lui, c'est 'marche ou crève'. Il nous a tous mis un jour un pistolet sur la tempe en nous disant : 'soit tu es avec moi, soit je te coule dans le béton'."

François Fillon prévenais en fin de semaine dernière, selon une indiscrétion du JDD parue dimanche 27 août :"Je ne veux pas de boules puantes contre Copé. Ce n’est pas ma conception de la vie politique. Le premier qui fait ça ne fait plus partie de mon entourage."

Du rab sur le Lab

PlusPlus