Marine Le Pen laisse l'RPS à Florian Philippot

Publié à 11h44, le 02 juin 2015 , Modifié à 21h46, le 04 juin 2015

Marine Le Pen laisse l'RPS à Florian Philippot
Marine Le Pen et Florian Philippot au Parlement européen. © AFP / Frederick Florin

C'est le sympathique surnom immédiatement trouvé par Florian Philippot pour requalifier "l'UMPS" chère au Front national, après l'avènement de LesRépublicains:voici venu le temps de l'RPS, à bien évidemment prononcer "herpès", du nom de cette maladie de peau peu reluisante.

Un surnom que n'a pour l'instant pas repris à son compte Marine Le Pen. Invitée de iTélé ce 2 juin, la présidente du parti réagissait à la plainte pour diffamation déposée par le Qatar à l'encontre de Florian Philippot. Elle y voit la patte de "l'UMPS" car les deux avocats du Qatar sont Jean-Pierre Mignard, proche de François Hollande, et Francis Szpiner, notamment avocat d'Alain Juppé ou de Jean-François Copé. UMPS donc, pas RPS :

Ça permettra de voir qui sont les complices du Qatar. Quand je vois que les avocats du Qatar sont un très proche de François Hollande, qui est président du comité d’éthique du Parti socialiste, et l’autre est l’avocat de Copé et de Juppé, je me dis qu’on a encore là une belle démonstration de l’UMPS.

Florian Philippot, lui, tient à sa formule. Invité en parallèle sur LCI et Radio classique, et réagissant au même sujet, il lance :

Il suffit de regarder les avocats du Qatar, Maitre Mignard, je crois qu’il est parrain d’un des fils de Monsieur Hollande, il a des responsabilités au PS. Au moins les choses sont claires, on est en plein RPS. (...) Et Maitre Szpiner qui fut l’avocat de messieurs Juppé et Copé. La boucle est bouclée.

Même chose la veille, invité cette fois de BFMTV.

Le 30 mai, en marge du congrès de l'ex-UMP devenue Le Républicains, Florian Philippot avait inauguré sa nouvelle formule préférée sur Twitter en ces termes :

[Edit jeudi 4 juin]

Interrogée par BFMTV sur l'acronyme inventé par son bras-droit, Marine Le Pen se refuse à faire sienne l'expression. Pour autant, la cheffe du FN s'en amuse :

Ça m'a fait sourire. C'est assez bien trouvé, c'est parlant.

Elle-même a trouvé son petit surnom pour désigner "Les Républicains" : ce sera "Les Américains". Elle explique :

 

Moi je les appelle 'Les Américains', parce que je pense que c'est ça le signal le plus important. Quand ils ont choisi 'Les Républicains', c'est [à cause de] cette espèce de fascination pour les Américains. Donc, c'est 'Les Américains', pour moi.

Une analogie avec la droite américaine que ne renierait peut-être pas Jean-Christophe Cambadélis. Le patron du PS a déjà moqué le changement de nom de l'UMP, révélateur selon lui des affinités idéologiques entre conservateurs de part et d'autre de l'Atlantique.

>> À relire : "Les Républicains" : Marine Le Pen ironise sur Nicolas Sarkozy, "qui aime les indiens, les cow-boys, les cheeseburgers et les Nike"

Du rab sur le Lab

PlusPlus