Migrants : Fillon rappelle à Wauquiez les "valeurs chrétiennes" et de "générosité" de la France

Publié à 10h11, le 30 septembre 2016 , Modifié à 10h11, le 30 septembre 2016

Migrants : Fillon rappelle à Wauquiez les "valeurs chrétiennes" et de "générosité" de la France
François Fillon. © Capture d'écran BFM TV.
Image Sébastien Tronche


Le gouvernement, tout comme l’ensemble des candidats à la primaire de la droite, veulent démanteler la jungle de Calais. Pour cela, il faut relocaliser les réfugiés qui se trouvent dans ce bidonville. Ce qui fait peur à Laurent Wauquiez, le président par intérim de Les Républicains, qui a lancé une pétition contre "la création de jungles sur l’ensemble du territoire national".

François Fillon, candidat à la primaire de la droite, ne la signera pas. Mais vraiment pas. Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV ce vendredi 30 septembre, l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a invoqué Natacha Bouchart, la maire de Calais, et surtout Xavier Bertrand (dont le soutien est très convoité pour la primaire) qui s’étaient opposés frontalement à Laurent Wauquiez sur cette pétition :

Non seulement je ne la signe pas mais je soutiens la position de Natacha Bouchart et Xavier Bertrand qui demandent le démantèlement de la jungle. Si on veut démanteler la jungle, par définition, il faut trouver des solutions pour les personnes qui y sont aujourd’hui. Ce que je demande, c’est de la concertation avec les élus locaux. Qu’on mette les demandeurs d’asile, non pas dans des lieux fermés, mais là où on peut garder un œil sur eux.

Mais le député LR de Paris, ex-élu de la Sarthe, ne s’arrête pas là. Et quand on lui demande si les prises de position anti-migrants du patron temporaire de son parti l’ont choqué, François Fillon insiste et invoque les "valeurs chrétiennes" et de "générosité" de la France :

Je n’ai pas aimé. J’ai un ami, un soutien, le maire de Sauveterre-de-Guyenne qui a envoyé une très belle lettre ouverte à Laurent Wauquiez pour lui rappeler les valeurs de la générosité et de la fraternité. Et lui rappeler qu’on ne peut pas faire référence sans arrêt aux racines chrétiennes et oublier totalement les principes qui sont ceux de cette religion et de cette philosophie.

Sur ce sujet des migrants et de la pétition, Laurent Wauquiez est relativement isolé dans son camp et au-delà. Celui qui est également député et président de région a également tenté de faire croire que Sœur Emmanuelle n’aurait pas été opposée à sa position sur la question migratoire. Ce qui lui a valu une cinglante réponse de la part de l’association sœur Emmanuelle qui lui a demandé d’arrêter de penser à la place de sœur Emmanuelle. Et même la mère de Laurent Wauquiez, maire du Chambon-sur-Lignon, accueille des migrants (mais préfère ne pas le dire trop fort pour ne pas fâcher son fiston).

Du rab sur le Lab

PlusPlus