Cet été sur les plages, les jeunes Républicains distribuent des préservatifs "Merci pour ce moment"

Publié à 12h19, le 09 août 2015 , Modifié à 11h28, le 10 août 2015

Cet été sur les plages, les jeunes Républicains distribuent des préservatifs "Merci pour ce moment"
Illustration (évidemment) © DR

C'est l'amour à la plage (aou cha-cha-cha). Et ça, les petits coquins de Les Républicains l'ont bien compris. Comme dans les autres partis, les militants profitent de la période estivale pour aller à la rencontre des électeurs. Car les régionales approchent, et quand les vacanciers auront fini de se prélasser, il faudra aller voter.

Là où les jeunes LR s'illustrent, c'est dans les objets qu'ils offrent sur les plages. "On ne distribue pas de tracts, on débat avec les passants, de voir quelles sont leurs attentes et leurs inquiétudes", explique ainsi dans Le Parisien, ce dimanche 9 août, la responsable des jeune LR dans les Alpes Maritimes, Marine Brenier.

Les jeunes LR ne distribuent pas de tracts. Ils préfèrent donner quelque chose d'un peu plus utile en cette période estivale. Le Parisien écrit :

"

Il y a aussi des préservatifs portant la mention 'Merci pour ce moment', une référence au livre de Valérie Trierweiler.

 

"

Vu le succès de l'ouvrage, on peut raisonnablement penser que des capotes ainsi grimées auront effectivement plus d'impact que de vulgaires tracts.

Cela permet aussi de rappeler que le parti de Nicolas Sarkozy veut se placer comme la seule alternative possible au PS et à François Hollande. Il n'est donc pas étonnant que soit ainsi repris, même sur des préservatifs, le nom d'un livre qui, il y a à peine un an, avait quelque peu amoché l'image du chef de l'État.  

Et puis, un petit merci, ça n'a jamais fait de mal. 

Enfin, quoique... L'opération menée par les jeunes de Les Républicains ne ravit pas franchement Pierre Gentillet, le président des Jeunes de la Droite Populaire, mouvement interne de LR. Ce dimanche, sur Twitter, il s'est gentiment moqué de ses camarades : 

Il n'est pas le seul, chez Les Républicains, à dénoncer cette opération. C'est le cas notamment des Jeunes Rep' des Pays de la Loire : 

D'autres militants ont également fait part de leur... étonnement, notamment concernant le coût de l'opération, a priori 13.000 euros : 

Et vous ne serez pas surpris d'apprendre que Christine Boutin est moyennement emballée par cette initiative. Sur Sud Radio lundi 10 août, le journaliste qui interviewait la présidente d'honneur du Parti chrétien-démocrate n'a "pas résisté" à l'envie de lui poser une "question clin d'oeil" à ce sujet. Et voici sa réponse :

 

"

Véritablement, c'est pas un problème de préservatif ou pas de préservatif. Mais aujourd'hui, que les jeunes responsables politiques n'aient comme message politique à donner, que des préservatifs, je trouve que c'est le degré zéro de la politique. Vraiment. Donc ils feraient mieux de garder leurs préservatifs de côté et de passer la bonne parole, de dire ce qu'ils veulent pour la France de demain. Si la France qui les concerne, c'est les préservatifs, alors vraiment c'est le degré zéro de l'intelligence politique.

"

[EDIT 15h25] Ajout réaction Pierre Gentillet  

[EDIT 16h10] Ajout réaction Jeunes Rep' des Pays de la Loire

[EDIT 10 août 11h25] Ajout réaction Christine Boutin

Du rab sur le Lab

PlusPlus