Pour le porte-parole de LR, Guillaume Larrivé, François Hollande "parle comme un secrétaire d’Etat à la propagande"

Publié à 10h40, le 17 mai 2016 , Modifié à 10h40, le 17 mai 2016

Pour le porte-parole de LR, Guillaume Larrivé, François Hollande "parle comme un secrétaire d’Etat à la propagande"
Guillaume Larrivé sur le plateau de L'Opinion.

PROPAGANDA - "On ne traite pas le président de la République comme le fait aujourd'hui ma famille politique, comme quelqu'un qui serait une sorte de fantoche. C'est le président de la République, il a été élu, on doit du respect au président de la République." Auteur de cette mise en garde envers Les Républicains, le 15 mai, le candidat à la primaire Frédéric Lefebvre n’a pas dû apprécier la sortie du porte-parole de son parti, Guillaume Larrivé.

Invité de la matinale de L’Opinion ce mardi 17 mai, Guillaume Larrivé réagit inévitablement à l’intervention de François Hollande le matin même sur Europe 1.

Et le député de l’Yonne ne prend pas de pincettes pour dire tout le mal qu’il pense de l’élément de langage présidentiel du moment, le fameux "ça va mieux" décliné à toutes les sauces par François Hollande qu’il qualifie tout bonnement de "secrétaire d’Etat à la propagande". Ce qui n’est vraiment pas très sympa.

Il dit :

"

J’ai écouté le président de la République et j’ai eu le sentiment qu’il n’agissait pas en chef de l’Etat mais qu’il parlait comme un secrétaire d’Etat à la Propagande, essayant de convaincre son auditoire des succès de son inaction. Il est presque ébahi par son inaction.

"

S’il reconnaît "qu’il y a un petit rebond de la croissance", Guillaume Larrivé fustige tout ce qu’a fait François Hollande. Et ce d’autant plus que le chef de l’Etat répète à l’envi, relayé par ses indéfectibles soutiens avec des initiatives comme "Hé oh la gauche", "Du progrès en plus" ou "La belle alliance populaire", que "ça va mieux", même si cela ne veut pas dire que "tout va bien".

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Hollande justifie ses mesures non annoncées en 2012 en parlant des crises internationales et du terrorisme  

> 8-mai : Hollande conclut les commémorations par... la défense de son bilan  

> Après la BAP, "Hé oh la gauche" et "Du progrès en plus", François Hollande conclut la grosse séquence "défense du quinquennat" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus