Pour réussir son "union des droites", Patrick Buisson veut rapprocher Guillaume Peltier et Marion Maréchal-Le Pen

Publié à 08h06, le 04 juillet 2013 , Modifié à 08h10, le 04 juillet 2013

Pour réussir son "union des droites", Patrick Buisson veut rapprocher Guillaume Peltier et Marion Maréchal-Le Pen
Guillaume Peltier et Marion Maréchal-Le Pen (montage via Maxppp)

Ce que refuse la tante sera-t-il possible avec la nièce ? Dans son édition du 4 juillet, Le Point consacre trois pages à Patrick Buisson, cet ancien directeur de la rédaction de Minute qui a milité à l'extrême droite avant de devenir conseiller de Nicolas Sarkozy. L'homme a depuis toujours une marotte : unir toutes les droites, en y incluant le Front national. Et pourquoi ne pas en passer par les jeunes pousses ?

Selon les informations du Point, Patrick Buisson a jeté son dévolu sur Marion Maréchal-Le Pen, benjamine frontiste à l'Assemblée, qu'il aimerait voir faire alliance avec Guillaume Peltier.

Le trentenaire passé par le Front national, désormais à la tête du courant de la Droite forte à l'UMP, est considéré par certains à droite comme le "subordonné" de Patrick Buisson. Nathalie Kosciusko-Morizet avait quant à elle estimé que Guillaume Peltier était le "Buisson qui cache la forêt".

Marion Maréchal-Le Pen montre de son côté quelques signes d'ouverture, notables dans son camp. En mars, la députée parlait ainsi "d'alliances de circonstance" avec l'UMP en vue des municipales.

Alors pourquoi ne pas rapprocher les deux jeunes politiques ? En passer par Patrick Buisson ne semble cependant pas plaire à la nièce Le Pen qui répond au Point :

"

Si union des droites il y a, ce ne sera pas par Buisson.

"

Notons que le principe d'union des droites, lui, n'est pas repoussé. 

A lire également sur Le Lab :

>> Quand Jean-Marie Le Pen proposait un siège de député à Patrick Buisson

Du rab sur le Lab

PlusPlus