Arnaud Montebourg, Fleur Pellerin et Geneviève Fioraso s’éclatent avec les écoutes de Nicolas Sarkozy

Publié à 10h47, le 21 mars 2014 , Modifié à 12h27, le 21 mars 2014

Arnaud Montebourg, Fleur Pellerin et Geneviève Fioraso s’éclatent avec les écoutes de Nicolas Sarkozy
Arnaud Monteboug, Fleur Pellerin et Geneviève Fioraso (Captures d'écran Canal +)

QU’EST-CE QU’ON SE MARRE – Drôle de scène que celle observée jeudi 20 mars, à Matignon, lors de la réception des lauréats du concours mondial de l’innovation. Bien installés au premier rang, les journalistes face à eux, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin accueillent leur collègue Geneviève Fioraso. Et que font trois ministres au lendemain des révélations de Médiapart sur les écoutes de Nicolas Sarkozy ? Ils plaisantent bien sûr, comme l’ont capté les caméras du Petit Journal de Canal+.

C’est le ministre du Redressement productif qui dégaine le premier :

"

Geneviève, tu as le bonjour de Paul Bismuth.

"

La référence au pseudonyme utilisé par Nicolas Sarkozy pour communiquer avec son avocat Me Herzorg déclenche le rire – très fort – de Fleur Pellerin.

Geneviève Fioraso, pour sa part, sourit puis avoue que ce n’est pas la première fois qu’elle s’amuse de Paul Bismuth :

"

C’est drôle parce que hier, j’étais chez des copains, on a bien rigolé avec ça.

"

Pas de quoi rassasier Arnaud Montebourg, décidément très inspiré par les écoutes dont fait l’objet l’ancien chef de l’État :

"

Et surtout, Paul Bismuthte rappelle qu’il y a des bâtards à Bordeaux.

"

Même procédé, mêmes effets : la référence aux propos tenus par Thierry Herzog lors de conversations téléphoniques avec Nicolas Sarkozy provoque les éclats de rire de Fleur Pellerin, dessine un large sourire sur le visage de Geneviève Fioraso. "Ca commence fort", note cette dernière.

Pas peu fier de son show, Arnaud Montebourg conclut en s’adressant aux journalistes :

"

On est là pour vous distraire. Sinon, à quoi on sert, hein ? 

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus