"Avec qui couchez-vous ?" : l’attaque du maire d’Asnières, sujet le plus lu de la semaine

Publié à 15h01, le 19 avril 2014 , Modifié à 15h01, le 19 avril 2014

"Avec qui couchez-vous ?" : l’attaque du maire d’Asnières, sujet le plus lu de la semaine
Manuel Aeschlimann, maire UMP d'Asnières (DR)

TOP HEBDO – C’est le sujet le plus lu de la semaine : l’attaque du maire UMP d’Asnières à une élue de l’opposition en plein conseil municipal. D’autres sujets vous ont passionné cette semaine : les 2 millions de likes fantômes de Nicolas Sarkozy, la fronde des députés socialistes contre les annonces de Manuel Valls mercredi 16 avril, les révélations de Mediapart sur Aquilino Morelle ou encore la blagounette graveleuse de François Hollande à Clermont-Ferrand.

> Lundi 14 avril : les 2 millions de likes fantômes de Sarkozy



Nicolas Sarkozy, cité entre guillemets par Le Parisien dans son édition du lundi 14 avril, se rengorge des bonnes performances d'audience enregistrées par la tribune qu'il a publiée, dansLe Figaro, le jeudi 20 mars (en ligne) et le vendredi 21 mars (à la une du quotidien papier). Le quotidien écrit :

Il faut entendre l'ex-président égrener, de mémoire, les scores du quotidien ce jour-là : "122 % de ventes en plus ! 355 000 visiteurs payants sur le site ! Deux millions de mentions j'aime sur Facebook !"

Sauf que ce chiffre de 2 millions est faux, comme l’a calculé Le Lab. Au total, si l'on agrège les différentes possibilités de partages et d'interactions, on aboutit à un chiffre de 142.750 interactions.

L'entourage de Nicolas Sarkozy a expliqué au Lab "qu'il s'agit d'une erreur du Parisien".

> Mardi 15 avril : l’attaque du maire UMP d’Asnières



Nouvel exemple des tensions qui règnent à Asnières, lundi 14 avril en plein Conseil municipal. Le conseiller PC Romain Jehanin pose une question à destination de Marie-Do Aeschlimann, épouse du maire Manuel Aeschlimann et adjointe déléguée à l’enfance : "Est-il vrai que vous percevez les Assedic depuis 2012 et, si c’est le cas, est-ce que vous avez prévu de les cumuler avec vos indemnités d’élue ?" Réponse de l’édile : Monsieur Pietrasanta, quel est le salaire de votre femme ? Où travaille-t-elle ?". Puis, s’adressant à une autre élue de l’opposition, il ajoute :

Madame Baillet, avec qui couchez-vous ? Avec qui sortez-vous ? 

Une attaque à voir en vidéo ici, à 2h16.

Au Lab, l’élue de l’opposition Marie-Christine Baillet se dit "ulcérée et choquée". "Les gens étaient médusés, même certains de la majorité", raconte-t-elle. Thomas Lam, maire-adjoint délégué à la communication, dénonce lui l‘attitude de la gauche :

C’était orchestré. L’opposition a théâtralisé le conseil municipal.

> Mercredi 16 avril : la fronde des députés PS contre le plan Valls



Plusieurs députés socialistes jugent "inacceptables" les détails du plan d'économies présenté ce mercredi 16 avril par Manuel Valls, à la sortie du conseil des ministres, se disant même "atterrés", ainsi que le rapporte l'AFP.

Des parlementaires témoignent de leur ressentiment après les annonces du Premier ministre.

Jérôme Guedj, qui cèdera son poste de député dans un mois à l'ancien ministre François Lamy, dont il était le suppléant montre même la scène : les membres du groupe PS de l'Assemblée réunis salle Colbert, regardant Manuel Valls énoncer les détails de son plan d'économie ... sur un écran télé :

> Jeudi 17 avril : Mediapart s’attaque aux conflits d’intérêts d’Aquilino Morelle



Le site d'investigation s'intéresse aux relations déontologiquement douteusesd'Aquilino Morelle avec l'industrie pharmaceutique lorsqu'il était rattaché à l'IGAS mais aussi aux abus de comportement de la plume du Président, comme la privatisation d'un salon pour faire cirer ses chaussures. L'iGAS contredit la version d’Aquilino Morelle vendredi 18 avril au matin.

Ces révélations condusient le conseiller de François Hollande à présenter sa démission, vendredi 18 avril. Il se défend néanmoins :

Je veux redire que je n'ai commis aucune faute. Je n'ai jamais été en situation de conflit d'intérêts. Je souhaite mettre fin à mes fonctions pour être entièrement libre de répondre aux attaques.

> Vendredi 18 avril : la blagounette graveleuse de François Hollande



En visite à l'usine Michelin de Clermont-Ferrand, François Hollande serre la main à Bibendum et conduit une voiture équipée de pneus anti-dérapant. Il prouve surtout, une nouvelle fois, son goût immodéré des petites blagues, l'agrémentant toutefois d'une variante peu connue du Lab : la déclinaison tendance graveleuse.

L'idée de ce déplacement, elle est venue d'une visite que j'avais faite [...]au salon de l'Auto. Le président Sénard [le président de Michelin, NDLR] m'avait pris... Enfin, tout à fait correctement, avec beaucoup d'égards... Et m'avait dit : "ce serait un jour heureux si vous vouliez venir ici"

A revoir en vidéo ci-dessous : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus