Claude Bartolone et le non-angélisme des politiques vis-à-vis du terrorisme, sujet le moins lu de la semaine

Publié à 16h56, le 18 janvier 2015 , Modifié à 16h56, le 18 janvier 2015

Claude Bartolone et le non-angélisme des politiques vis-à-vis du terrorisme, sujet le moins lu de la semaine
© Montage Le Lab via AFP

#FLOPHEBDO - Le dimanche, Le Lab fait ses comptes et établit le classement des articles les moins lus de la semaine. Après le #TopHebdo du samedi, voici donc notre #FlopHebdo.

Et le grand gagnant cette semaine est Claude Bartolone qui assure que non, les politiques ne font preuve d'aucun angélisme vis-à-vis du terrorisme. Viennent ensuite le député UMP Serge Grouard qui parle de quenelle et de bras d'honneur, Mélenchon qui ironise sur la manifestation des chefs d'État dimanche dernier, le socialiste Jean Glavany et la responsabilité collective de la classe politique dans les attentats ainsi que l'éventuel avenir d'avocate d'Eva Joly.

# Lundi : "Croyez-moi, les décrets vont sortir"

Le président de l'Assemblée nationale l'assure : les politiques ne font preuve d'aucun angélisme vis-à-vis du terrorisme. Invité de BFMTV ce lundi 12 janvier, Claude Bartolone a défendu l'action des politiques et notamment le vote, en septembre, de la loi antiterroriste portée par Bernard Cazeneuve.

"Si on était angélique, si on était naïf, vous croyez que l'on aurait voté dans une quasi-unanimité la loi qui nous a été présentée par le gouvernement pour lutter contre le djihadisme, pour lutter contre le terrorisme ?" s'est interrogé Claude Bartolone. "Et croyez-moi que dans les jours qui viennent, les décrets [d'application] vont sortir", a-t-il ajouté.

[À lire ici]

# Mardi : Quenelle vs "bras d'honneur" républicain

Le député-maire UMP d'Orléans, Serge Grouard, s'est félicité le 12 janvier dans un communiqué de la décision du parquet d'ouvrir une enquête pour apologie du terrorisme après les propos tenus par Dieudonné sur sa page Facebook : "je me sens Charlie Coulibaly". Il considère par ailleurs que la grande marche républicaine du 11 janvier, en hommage aux victimes de Charlie Hebdo, de Montrouge et de la porte de Vincennes, est "un bras d'honneur" renvoyé aux quenelles de l'humoriste :

Il est rassurant dans ce contexte de constater qu’hier, le peuple de toute une nation s’est levé et a manifesté son attachement aux valeurs de la République. A la quenelle de Dieudonné, la France a répondu par un bras d’honneur.

[À lire ici]

# Mercredi : Mélenchon moque les chefs d'État "protégés par une armée"

Invité de RTL ce 14 janvier, Jean-Luc Mélenchon a moqué les dirigeants internationaux qui, le 11 janvier, ont participé à la marche républicaine française dans un cortège très strictement encadré, "protégés par une armée" selon ses termes. L'eurodéputé y voit une nouvelle démarcation entre le peuple et ses représentants :

Et puis surtout quelle image ! D’un côté le peuple qui dit "je n’ai pas peur" (…) et puis de l’autre 44 personnes entourées par une armée qui peinent à marcher 150 mètres. Le général de Gaulle, à la libération de Paris, reste debout pendant que tout le monde lui tire dessus. Vous voyez le paradoxe.

[À lire ici]

# Jeudi : "Tous responsables"

Quand il s'agit de pointer les responsabilités politiques des attaques terroristes perpétrées en France en janvier, Jean Glavany n'y va pas par quatre chemins : tout le monde est responsable, selon le député PS des Hautes-Pyrénées. Dans un billet publié sur son blog jeudi 15 janvier, ce membre de l'Observatoire de la laïcité accuse la gauche et la droite ensemble. Il écrit :

La situation qui vient de nous péter à la figure vient de loin et nous sommes tous, gauche et droite, responsables, chacun à nos manières, mais tous responsables.

[À lire ici]

# Vendredi : Eva Joly avocate ?

Mi-décembre 2014, Eva Joly annonçait à La Vie son intention de devenir avocate. Le Figaro écrit ce 16 janvier que l'ancienne candidate à la présidentielle pour Europe écologie-Les Verts doit passer devant le Conseil de l'ordre des avocats de Paris la semaine prochaine. Ce dernier doit statuer sur son inscription.

[À lire ici]

Du rab sur le Lab

PlusPlus