Comme Malek Boutih, Xavier Bertrand dénonce ces élus qui font des "arrangements avec la laïcité" pour avoir la paix

Publié à 19h37, le 14 janvier 2015 , Modifié à 19h42, le 14 janvier 2015

Comme Malek Boutih, Xavier Bertrand dénonce ces élus qui font des "arrangements avec la laïcité" pour avoir la paix
Xavier Bertand invité de "Questions d'info" © Captures d'écran LCP

Mardi 13 janvier, alors que l'Assemblée s'apprêtait à rendre hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher de Paris, Malek Boutif attaquait les "élus locaux corrompus"qui "ont pactisé avec les voyous, les salafistes et les communautés pour avoir la paix".

Xavier Bertrand est tout à fait d'accord. Le député UMP de l'Aisne, qui a écrit à François Hollande pour lui demander de réviser la loi de programmation militaire, était l'invité de Questions d'info LCP / Le Monde / AFP / France Info ce mercredi 14 janvier. Et il a fait siens les propos du socialiste Malek Boutih.

Interrogé sur ces "élus corrompus" ciblés par l'élu PS, le candidat déclaré à la primaire UMP pour 2017 a dit :

"

Je les dénonce comme lui parce que ça fait partie de ces petites faiblesses qui au bout d'un moment donnent le sentiment qu'on a un peu la paix chez soi pendant quelques temps et c'est comme ça que l'on mine les fondements de la République.

"

Alors que les habitants de l'Aisne se rassurent, ce n'est pas forcément dans son département que Xavier Bertrand a noté ce type de comportements de la part d'élus. "Je me déplace beaucoup. On voit bien que dans certaines cités, pour avoir la paix, on laisse faire, on dit rien, on veut pas trop savoir", précise le député UMP.

Il ajoute :

"

Tous ces arrangements avec la laïcité, tous ces arrangements avec la République, tous ces arrangements avec l'ordre et l'autorité, voilà ce qui nous conduit à des situations dramatiques. Il ne faut plus avoir de faiblesses coupables.

"

Xavier Bertrand est donc en totale adéquation avec Malek Boutih sur ce sujet. "C'est vrai dans les villes de gauche comme dans les villes de droite ou dans les villes UDI qui pactisent avec les dieudonnistes comme en Ile-de-France", avait noté pour sa part le député socialiste, ajoutant que chacun devait nettoyer "devant sa porte".

Du rab sur le Lab

PlusPlus