Deux élus UMP de Marseille rallient le FN

Publié à 12h49, le 09 février 2015 , Modifié à 15h16, le 09 février 2015

Deux élus UMP de Marseille rallient le FN
Caroline Gallo (à gauche) et Karim Herzallah (à droite) en compagnie de Stéphane Ravier © Capture d'écran Twitter via @jmleforestier

Nouvelles prises de guerre pour le FN. Après avoir reçu dans ses rangs Sébastien Chenu au niveau national et, plus localement, Fatima Allaoui, le parti de Marine Le Pen débauche deux nouveaux membres de l'UMP, lundi 9 février. Les conseillers municipaux UMP du 7ème secteur de Marseille Karim Herzallah et Caroline Gallo ont annoncé ce lundi qu'ils rendaient leurs cartes pour rejoindre le FN, comme le rapporte France 3 Provence-Alpes.

Le maire du 7ème secteur de la ville est le frontiste Stéphane Ravier, élu en mars dernier. Un journaliste local, collaborateur pour Mars Actu et Le Ravi, a tweeté cette photo de Stéphane Ravier en compagnie de ses deux nouvelles recrues :

Des clichés similaires ont également été partagés par des comptes de soutien à Marine Le Pen. Le maire du 7e secteur a quant à lui retweeté un message à ce sujet posté par un internaute se présentant comme "indépendantiste français" et "pro Marine Le Pen".

Cité par France 3, Karim Herzallah explique qu'il en avait "ras-le-bol d'être l'arabe de service" au sein de l'UMP locale. "Un parti qu'il qualifie de raciste", écrivent encore nos confrères.

Pour Caroline Gallo, c'est encore plus clair. Toujours selon France 3, elle déclare :

Mes idées sont plus proches du Front national.

Tous deux conseillers municipaux à la mairie des 13è et 14è arrondissements de Marseille, ils viennent donc grossir les rangs du groupe FN, majoritaire, qui compte une vingtaine d'élus. Le groupe UMP, lui, ne compte plus maintenant que 5 conseillers dans ce secteur, précise France 3.

Contacté par Le Lab, le trésorier de la fédération UMP des Boches-du-Rhône, Richard Miron, minimise ces défections qu'il qualifie de "non information". Il ajoute, au sujet de Karim Herzallah et Caroline Gallo :

Vous les connaissiez hier ? Vous ne les connaîtrez pas plus demain.

Karim Herzallah s'était présenté aux municipales sur la liste emmenée par Richard Miron au mois de mars. Également adjoint de Jean-Claude Gaudin en charge des Sports, ce dernier balaie les accusations de racisme formulées par l'ancien conseiller municipal d'arrondissement :

Soyons sérieux. Venez à ma permanence, demandez aux gens qui sont là le comportement que j'ai, moi, avec les gens d'origines diverses et variées. Je suis laïc jusqu'au bout de mes ongles. Ce qui m'intéresse chez les gens avec qui je travaille, c'est qu'ils soient Marseillais. 

Ces ralliements interviennent au lendemain de la courte défaite du FN face au PS lors de la législative partielle dans la 4ème circonscription du Doubs. 

[Edit 15h10 : ajout déclarations Richard Miron]

Du rab sur le Lab

PlusPlus