Gilbert Collard avoue que les propos de Jean-Marie Le Pen embêtent Marine le Pen dans sa constitution de groupe au Parlement Européen

Publié à 09h31, le 10 juin 2014 , Modifié à 09h39, le 10 juin 2014

Gilbert Collard avoue que les propos de Jean-Marie Le Pen embêtent Marine le Pen dans sa constitution de groupe au Parlement Européen
Gilbert Collard à Saint Gilles, le 17 mars 2014/ Maxppp

MAUVAIS TIMING - Invité sur LCI-Radio Classique le mardi 10 juin, Gilbert Collard, député du Rassemblement Bleu Marine, avoue que la phrase de l'ex-leader du FN tombe au mauvais moment pour le parti.

Alors que la "fournée" de Jean-Marie Le Pen, rélevée par Le Lab, a déchiré le parti tout le week-end , le député du Gard répond d'abord aux attaques personnelles du Président d'Honneur du FN:

A la limite, moi je trouve que c'est pas forcément gravissime. C'est là où il est un peu jeune, c'est un peu minot. Là on est dans la cour de récré.

Puis, l'ancien avocat donne son interprétation des propos de Jean-Marie Le Pen avant d'avouer que cette nouvelle polémique pose problème à la Présidente du FN au moment de constituer un groupe au Parlement Européen:

Le fond, je ne crois pas qu'il y ait une volonté d'antisémitisme chez Jean-Marie Le Pen. La forme est indiscutablement condamnable. [...] Marine est en train d'essayer de constituer un groupe au Parlement Européen et il lâche cette bourde. Il y a de quoi s'énerver franchement. C'est compliquer la tâche de Marine !   

Terminant son intervention en qualifiant Jean-Marie Le Pen de "malade des mots", le député réitère sa demande de mise en retrait du Président d'honneur du FN "au moins au niveau des formules". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus