Jean-Vincent Placé va sortir un livre en prévision de la primaire pour 2017

Publié à 15h14, le 21 novembre 2014 , Modifié à 15h20, le 21 novembre 2014

Jean-Vincent Placé va sortir un livre en prévision de la primaire pour 2017
Jean-Vincent Placé en route vers 2017 ? © REUTERS/Gonzalo Fuentes

FEU VERT - S'il fallait une preuve supplémentaire de la prochaine entrée en campagne de Jean-Vincent Placé, la voici. Le sénateur de l'Essonne, qui envisage ouvertement d'être candidat à une éventuelle primaire de la gauche pour 2017, va publier un livre en avril 2015, révèle Europe 1 vendredi 21 novembre.

Un acte significatif dans l'affirmation de ses ambitions et de sa stature. L'ouvrage portera "sur lui, son parcours et son positionnement politique", précise la journaliste Caroline Roux. Ce positionnement, c'est l'écologie libérale, comme il le définit lui-même. Caroline Roux fait les sous-titres :

"

Un mélange entre Emmanuel Macron et Nicolas Hulot.

"

Impressionnant grand écart entre le chouchou de François Hollande et l'ancien présentateur d'Ushuaïa. Mais chaque chose en son temps. Cette primaire, rien ne dit aujourd'hui qu'elle aura lieu (même si Hollande l'avait promis en 2011). Encore moins entre les Verts et le reste de la gauche, comme le propose Jean-Vincent Placé depuis plusieurs mois.

L'objectif de ce dernier ne serait d'ailleurs pas tant de concourir sérieusement pour la présidentielle que de ramener les écolos dans le giron de la majorité gouvernementale. Europe 1 affirme :

"

Sa mission est d'ailleurs d'organiser le retour des verts au gouvernement après les régionales de décembre 2015. [...] Participer à une primaire ouverte à l'ensemble de la gauche ne serait finalement pour lui qu'un moyen de rabattre des voix vers François Hollande.

"

Contacté par Le Lab, le patron des sénateurs écologistes n'a pas souhaité s'exprimer davantage.

Partenaires électoraux du PS en 2012, les Verts avaient refusé de rester au gouvernement après la nomination de Manuel Valls à Matignon, sous l'impulsion de Cécile Duflot. Ils avaient ensuite décliné les propositions pour rejoindre l'équipe Valls II à la faveur du remaniement généralisé de la fin août.

Aujourd'hui, l'ancienne ministre du Logement *légèrement* critique envers l'exécutif estime avoir "les épaules" pour 2017, contrairement à 2012. "Copains" certes, mais loin d'être d'accord sur tout, Placé et Duflot auront vraisemblablement des agendas contradictoires dans les mois à venir.

Lequel des deux entraînera EELV derrière lui ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus