Laurence Rossignol s'estime très bien écoutée au sein du camp socialiste

Publié à 18h27, le 17 mars 2014 , Modifié à 06h27, le 18 mars 2014

Laurence Rossignol s'estime très bien écoutée au sein du camp socialiste
Laurence Rossignol (MaxPPP)

 Être politique demande forcément un peu d’amour propre. Voire beaucoup. Laurence Rossignol en a donné l’illustration, ce lundi 17 mars, lors du Talk Orange-Le Figaro.

Quand je dis, on m’écoute. Je suis une bonne lanceuse d’alerte.

Membre de la gauche durable, défenseure des sujets écolos, Laurence Rossignol estime donc être parfaitement entendue au sein de son propre parti, dont les relations avec les Verts sont pourtant loin d’être paisibles. "Moi je ne suis pas social-démocrate. Je suis social-écologiste", dit-elle.

Retrouvez le passage en question à 9’25

Toute proportion gardée, cette remarque n’est pas sans rappeler celle d’une autre socialiste, Karine Berger. En juin 2013, la députée des Hautes-Alpes s’était vantée de son poids politique. "Effectivement, je suis l'un des députés les plus visibles. J'ai le sentiment surtout d'être extraordinairement influente dans l'équilibre croissance - austérité. Ma voix a fortement porté et le Président de la République l'a entendue", avait-elle dit dans un entretien à La Provence. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus