Les hamonistes somment Cambadélis de s'expliquer sur la lettre du PS au CSA qualifiant Hamon de "personnage hostile au président de la République"

Publié à 18h43, le 12 décembre 2014 , Modifié à 19h27, le 12 décembre 2014

Les hamonistes somment Cambadélis de s'expliquer sur la lettre du PS au CSA qualifiant Hamon de "personnage hostile au président de la République"
Jean-Christophe Cambadélis et Benoît Hamon © Montage Le Lab via Reuters

INFO LAB - Benoît Hamon n'a visiblement pas apprécié d'être qualifié par le PS de "personnalité de gauche hostile au président de la République". Dans une lettre que Le Lab s'est procurée, plusieurs membres du bureau national du courant hamoniste Un monde d'avance, ainsi qu'Henri Emmanuelli, somment Jean-Christophe Cambadélis de s'expliquer sur ce qualificatif, accolé au nom de l'ancien ministre de l'Éducation nationale devenu frondeur.

Par une lettre au CSA dont Le Canard Enchaîné révélait le contenu mercredi 10 décembre, le parti de la rue de Solférino se plaignait en effet de n'avoir pas été invité à débattre à l'occasion de deux émissions politiques de France 2. Benoît Hamon avait pourtant bel et bien participé à l'émission Des paroles et des actes, diffusée jeudi 4 décembre, sur le thème de "La France qui gronde" aux côtés de Jean-Luc Mélenchon et Cécile Duflot (on en a parlé ici et ici).

Mais pour Sarah Proust, secrétaire nationale à la communication du PS "inspirée par Jean-Christophe Cambadélis" selon Le Canard, sa présence ne pouvait manifestement pas être comptabilisée comme une apparition pro-socialiste sur les ondes, du fait de ses prises de position (ici ou ) en contradiction avec la ligne gouvernementale. Ce qui a "stupéfait" la figure historique de l'aile gauche du PS Henri Emmanuelli, ainsi que Guillaume Balas, Tania Assouline, Pascal Cherki et quelques autres membres du BN du courant hamoniste, qui signent ce courrier au premier secrétaire du PS.

Ils écrivent :

"

Nous avons été stupéfaits par le courrier de saisine envoyé par le Parti au CSA. Cette initiative est sans précédent au Parti Socialiste. Saisir une institution officielle de régulation des médias pour se plaindre de la participation d’un dirigeant du Parti socialiste à une émission de télévision au prétexte qu’il ne serait pas dans la ligne de la direction du parti est une première que n’aurions jamais imaginé devoir commenter.

"

Ils ajoutent vouloir "protester contre cette initiative qui, en déniant la qualité de socialiste à l’un des siens, offre une piètre image de notre Parti." Les auteurs de la lettre veulent "savoir si cette saisine engage [Jean-Christophe Cambadélis] en tant que premier secrétaire" et "connaître les suites [qu'il] entend donner à cette initiative".

Ça tombe bien, le Parti socialiste tient ce samedi 13 décembre un Conseil national. L'occasion pour "Camba" de répondre aux amis de Benoît Hamon ?

La lettre des hamonistes à Jean-Christophe Cambadélis en intégralité :



Du rab sur le Lab

PlusPlus