Municipales : Jean-Marc Ayrault ne veut "aucun maire FN"

Publié à 07h59, le 20 mars 2014 , Modifié à 09h24, le 20 mars 2014

Municipales : Jean-Marc Ayrault ne veut "aucun maire FN"
© Reuters.

La question du "front républicain" pour empêcher le Front national de remporter des élections divise régulièrement la droite et fait l’unanimité, bien souvent, à gauche. Et même si Pascal Canfin n’a pas nié que des triangulaires avec le FN arrangeraient la gauche et la majorité, Jean-Marc Ayrault en a appelé, ce jeudi 20 mars, sur Radio J, à ce rassemblement des républicains.

Dans la dernière ligne droite avant le premier tour des municipales, un défi pour le parti de Marine Le Pen qui dit jouer "sa crédibilité", le Premier ministre a affirmé, lançant par là même un message implicite à l'UMP et à la droite républicaine :

Les républicains devraient tout faire pour qu'il n'y ait aucune possibilité qu'il y ait un maire Front national dans une commune de France.

"Nous ferons tout pour que dans chaque ville, il n’y ait pas de maire Front national", a confirmé de son côté le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, ce jeudi, sur i>Télé.

BONUS TRACK : Merci Jean-Marc, dit le FN

Cet appel de Jean-Marc Ayrault à un front républicain pour empêcher le FN de remporter des mairies a, semble-t-il, amusé et plu au parti de Marine Le Pen. Ainsi la présidente du FN a-t-elle remercié le Premier ministre qui, pour elle, montre qu'elle incarne seule l'opposition au système :

 Quant au numéro 2 du parti, Florian Philippot, il estime que Jean-Marc Ayrault fait un bon coup de pub à la campagne du FN : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus