Nadine Morano conseille à nouveau à Nicolas Sarkozy de placer des "fidèles" à des postes-clés à l'UMP

Publié à 20h15, le 01 décembre 2014 , Modifié à 09h30, le 02 décembre 2014

Nadine Morano conseille à nouveau à Nicolas Sarkozy de placer des "fidèles" à des postes-clés à l'UMP
Nadine Morano © Francois Lafite/Wostok Press/Maxppp

OFFRE DE SERVICES - Nicolas Sarkozy élu président de l'UMP, Nadine Morano se tient prête – et elle tient à le faire savoir. Invitée d'Europe 1 lundi 1er décembre, l'eurodéputée adresse un message à l'ancien chef de l'État, une carte postale en forme de rappel. Elle dit :

J'ai cette qualité de la loyauté parce que j'assume ce que j'ai fait avec lui en ayant participé au gouvernement pendant 4 ans et 3 mois. J'en ai vu d'autres vite retourner casaque, voire même cracher dans la soupe. C'est une attitude que je déplore et que je n'aime pas parce que si on n'est pas d'accord, on démissionne, on a le courage.

Malgré les relances d'Arlette Chabot, suggérant qu'elle parle de François Fillon, Nadine Morano ne précise pas qui est visé directement par ce défaut de courage. Elle, en revanche, a donc "cette qualité de la loyauté". Cela lui permet de sous-entendre que Nicolas Sarkozy serait bien inspiré de la nommer elle – et une poignée d'autres fidèles – à de hautes responsabilités à l'UMP. Elle ajoute :

À compétences égales, il vaut mieux être entouré de fidèles, qui vont vous entourer, qui ne vont pas vous poignarder au premier virage de travers, que d'avoir des gens qui, dès qu'il y a un petit peu de vent, sautent du bateau.

Déjà cet été dans Le Monde, Nadine Morano avait considéré que Nicolas Sarkozy aurait dû placer ses proches aux postes-clés de la République lorsqu'il était au pouvoir. L'eurodéputée avait même estimé que ces erreurs avaient coûté à l'ancien chef de l'État sa réélection.

Plus récemment, selon Le Canard Enchaîné, Nadine Morano avait critiqué la volonté de "jeunisme" du candidat à la présidence de l'UMP. "Si c’est pour recommencer les mêmes conneries qui t’ont fait perdre en 2012 avec tous les gens qui t’ont planté des coups de couteau dans le dos...", avait-elle lancé à Nicolas Sarkozy selon l'hebdomadaire.

Elle avait notamment visé Laurent Wauquiez, à qui elle avait attribué un surnom bien sympathique : "la crevure".

[BONUS TRACK] UMP >> RPPF

Nadine Morano a elle-aussi une idée pour changer le nom de l'UMP. Sur Europe 1, l'eurodéputée a confirmé ce qu'elle avait déjà dit au Huffington Post un peu plus tôt dans la journée : son parti pourrait se renommer "Le Rassemblement pour le peuple de France", soit le RPPF.

J'ai une préférence pour le nom du parti politique que j'ai créé moi-même qui est "le Rassemblement pour le peuple de France". Je trouve qu'il y a tout dans cette expression.

Il y a tout, d'après Nadine Morano, et notamment une référence évidente au "Rassemblement du peuple français" (RPF) créé par le général de Gaulle en 1947.

Le RPPF est aussi le nom du micro-parti fondé par Nadine Morano en 2012 dont l'objectif était, rappelle le Huffington Post, de "participer au débat public en définissant une nouvelle offre politique, en promouvant les valeurs de la droite républicaine et populaire"

LIRE AUSSI SUR LE LAB >> Guaino à propos du nouveau nom de l'UMP : "J'étais assez sensible au RPR"

Du rab sur le Lab

PlusPlus