Où l'on apprend que Florian Philippot possède une intégrale des discours de De Gaulle "offerte par Jean-Marie Le Pen"

Publié à 12h42, le 26 février 2015 , Modifié à 12h46, le 26 février 2015

Où l'on apprend que Florian Philippot possède une intégrale des discours de De Gaulle "offerte par Jean-Marie Le Pen"
Ils se sont compris © Montage Le Lab via AFP

PLAISIR D'OFFRIR - Certes, le Général de Gaulle n'est pas exactement ce que l'on pourrait appeler une figure consensuelle dans les rangs du Front national. Mais à l'occasion, le grand Charles peut tout de même adoucir les mœurs entre certaines personnalités du parti aux relations pour le moins houleuses. Au-dessus des tensions, en quelque sorte.

C'est ainsi que le grand homme fait, de manière surprenante, le lien entre Florian Philippot et Jean-Marie Le Pen, comme nous l'apprend Marianne. En kiosques vendredi 27 février, l'hebdomadaire consacre quatre pages au vice-président du FN. Un article au détour duquel on découvre que ce dernier possède la chose suivante :

Une collection de disques vinyle rassemblant l'intégrale des discours de de Gaulle, 'offerte par Jean-Marie Le Pen'.

La précision entre guillemets est apportée par l'eurodéputé. Décomposons donc l'information :

# 1 - Florian Philippot a un petit côté vintage.

# 2 - Sa fibre gaulliste, très régulièrement revendiquée, dépasse le cadre un peu mainstream des commémorations.

# 3 - Mais surtout : Jean-Marie Le Pen est donc capable de dépasser son aversion pour le Général en offrant "l'intégrale de ses discours" au jeune énarque et intime de sa fille, présidente du parti qu'il a contribué à fonder voilà plus de quarante ans.

Historiquement, le rapport au général de Gaulle a toujours été compliqué au Front national. Fondé en 1972, notamment par des partisans de l'Algérie française qui haïssaient l'homme du 18 juin, le parti a eu dans ses rangs des membres de l'OAS, comme Pierre Sergent, député FN entre 1986 et 1988. En 2011, revenant sur l'indépendance de l'Algérie, Jean-Marie Le Pen expliquait ainsi qu'il n'avait "pas [eu] confiance dans la capacité ou la volonté qu'aurait eues [de Gaulle] de sauver l'Algérie française ou de faire l'Algérie française". Il ajoutait :

À la vérité, le Général - il ne s'en est pas caché - était raciste, ce qui se conçoit hein, c'est pas... [...] Moi j'avais une volonté de grandeur de la France, je pensais que la France avec un pied sur chacun des continents, l'Afrique et l'Europe, allait avoir un nouveau destin, un nouveau développement.

Des regrets qui ne se sont visiblement pas estompés avec le temps. En novembre 2014, interrogé sur l'hommage rendu par Florian Philippot sur la tombe du Général de Gaulle, Jean-Marie Le Pen avait évacué le sujet d'une formule dont il a le secret :

 

Monsieur Philippot a une dilection personnelle, ça ne me gêne pas plus que ne me gênerait quelqu'un qui irait sur la tombe du maréchal Pétain.

Du rab sur le Lab

PlusPlus