Pour Marine Le Pen, "Nicolas Sarkozy a un problème avec sa femme avec qui il est en compétition" financière

Publié à 18h48, le 18 février 2015 , Modifié à 19h04, le 18 février 2015

Pour Marine Le Pen, "Nicolas Sarkozy a un problème avec sa femme avec qui il est en compétition" financière
Marine Le Pen © THOMAS SAMSON / AFP

BLING BLING - Les ténors sarkozystes le chantent sur tous les tons : non, les très rémunératrices conférences du président de l'UMP ne posent aucun problème. Lui-même sort de ses gonds lorsque la presse s'en fait l'écho, arguant que c'est n'est quand même pas "de [sa] faute" s'il est "demandé partout dans le monde".

Mais pour Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy a bel et bien "un problème". Comme le rapporte Le Scan, la présidente du FN s'est laissée aller à un petit commentaire au sujet de l'ancien chef de l'État et de son rapport à l'argent, en marge de sa conférence de presse devant la presse parlementaire, mercredi 18 février. Elle a ainsi expliqué à quelques journalistes :

"

Le problème, c'est qu'il a un côté parvenu... il a un problème avec l'argent.

"

Une critique somme toute récurrente à l'encontre de l'ancien président de la République. Mais la patronne du Front national va plus loin, impliquant Carla Bruni-Sarkozy dans l'affaire :

"

Nicolas Sarkozy a un problème avec sa femme avec qui il est en compétition [financière].

"

N'étant pas familier de l'intimité de l'ex-couple présidentiel, il est compliqué d'accréditer ou d'infirmer ce jugement de Marine Le Pen. Un indice, toutefois : dans le livre Ça reste entre nous, hein ?, deux journalistes du Parisien expliquent que Nicolas Sarkozy a l'obsession, depuis sa défaite en 2012, de ne pas être perçu "comme un chômeur" par son épouse

Rappelons que les relations entre le président de l'UMP et la présidente du FN ne sont évidemment pas au beau fixe. Début novembre, après avoir jugé que l'eurodéputée défendait un programme "d'extrême gauche", celle-ci avait en retour qualifié l'ancien Président de "has been".

Toujours dans Ça reste entre nous, hein ?, on trouvait également cet avis de Nicolas Sarkozy au sujet du physique de Marine Le Pen : "C'est une masse. Elle fait hommasse, épaisse". Il ajoutait qu'elle avait des airs de "déménageur".

>> À lire également sur Le LabSarkozy, après avoir payé le déjeuner lors du conseil national de l'UMP : "Au pire, je ferai une autre conférence"

Du rab sur le Lab

PlusPlus