En décorant Patrick Modiano de la Légion d'honneur, Hollande ironise sur "ceux qui n'ont pas connaissance de ses ouvrages"

Publié à 19h56, le 18 février 2015 , Modifié à 21h54, le 18 février 2015

En décorant Patrick Modiano de la Légion d'honneur, Hollande ironise sur "ceux qui n'ont pas connaissance de ses ouvrages"
François Hollande, Patrick Modiano et Fleur Pellerin © Montage Le Lab via AFP

SUIVEZ MON REGARD - Que François Rebsamen se rassure : "monsieur petites blagues" est de retour. Récemment, le ministre du Travail s'inquiétait pour le sens de l'humour de François Hollande. Ce dernier en a de nouveau fait l'étalage, mercredi 18 février, au cours d'une remise collective de Légions d'honneur à l'Élysée.

Le chef de l'État décorait notamment Patrick Modiano, lauréat du Prix Nobel de littérature. Souvenez-vous, cet écrivain français dont Fleur Pellerin s'était révélée incapable de citer un ouvrage. Eh bien François Hollande ne s'est pas privé d'une blagounette à ce sujet, en présence évidemment de la ministre de la Culture. Comme le rapporte un journaliste du Monde sur Twitter, il a déclaré :

"

Vous êtes écrivain, je le dis pour ceux qui n'ont pas connaissance de vos ouvrages.

"

Voilà qui n'a dû que modérément faire rire Fleur Pellerin, qui s'était insurgée contre la polémique née de son petit trou de mémoire quant à la bibliographie de Patrick Modiano. François Hollande lui-même était pourtant venu à son secours, estimant que la ministre avait "eu raison de dire la vérité".

Le locataire de l'Élysée semble en tous cas développer un goût pour les scuds envoyés à certains des membres du gouvernement en public. Au mois d'octobre, c'est Manuel Valls et ses ambitions élyséennes qui en avaient été la cible, alors que le président de la République remettait à son Premier ministre la grand-croix de l'ordre national du Mérite devant le gouvernement et la presse. Il avait alors choisi d'attaquer le chef du gouvernement sur son propre terrain, utilisant pour cela son admiration pour Georges Clemenceau.

François Hollande avait "blagué" :

"

Si vous avez choisi Clemenceau c'est parce que... je connais bien son parcours, un parcours très long, ce qui vous laisse grand espoir. Il n'est pas devenu président de la République, mais on peut réussir aussi son existence sans être président de la République.

"

[Bonus Track] Lolons ausi sur la loi Macron

Ce mercredi, François Hollande décorait un autre prix Nobel français : l'économiste Jean Tirole. Et, au lendemain du fracas politique causé par le recours à l'article 49.3 pour faire adopter la loi Macron, François Hollande s'est également fendu d'un trait d'esprit sur le sujet. Comme le rapporte l'AFP, il a déclaré :

"

Vous avez travaillé sur le droit des faillites qui a inspiré une partie du projet de loi croissance-activité, dont on a vu combien il était approuvé par le Parlement.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus